Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Secure Computing : Facebook victime d’un brèche de sécurité

mars 2008 par Secure Computing

Facebook vient d’être victime d’une brèche de sécurité qui a exposé quantité de photos et d’informations personnelles et confidentielles de ses membres.

Selon Mike Smart, Responsable Produits EMEA, Secure Computing : « La brèche récemment découverte dans Facebook montre combien l’univers des réseaux sociaux n’a de cesse d’évoluer et de continuer à générer nombre de menaces potentielles pour les informations personnelles et sensibles. Cela n’a rien de nouveau : cette attaque fait écho à celle subie par MySpace en janvier dernier. Les utilisateurs qui se connectent à des réseaux sociaux sur leur lieu de travail exposent par contre leur entreprise aux pirates. La plupart des sites de réseaux sociaux proposent des fonctionnalités de téléchargement de contenu, alors que de nombreuses sociétés ne disposent pas aujourd’hui des protections nécessaires pour éviter que des informations confidentielles ou pouvant nuire à leur réputation ne soient dérobées ».

« Le Web 2.0 évolue, de même que la capacité à concrétiser des intentions malveillantes. L’époque des pirates en quête de notoriété est révolue. A présent, ce sont les actifs de l’entreprise et ses données sensibles qui sont visés. L’année dernière, le rapport annuel de L’Information Commissioner’s Office au Royaume-Uni a fait état de 24 000 enquêtes et plaintes concernant des informations personnelles ; elles ont abouti à la poursuite de 16 personnes et sociétés en à peine plus de 12 mois. Les entreprises doivent se protéger des sites Internet sur lesquels leurs employés se connectent en mettant en place des solutions de sécurité solide sur leur réseau. Dans le cas contraire, 2008 va connaître une explosion des brèches de sécurité et d’importantes amendes ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants