Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Rapport trimestriel de McAfee sur les menaces informatiques : les malwares sont à leur niveau le plus élevé avec 6 millions de fichiers malveillants détectés ce trimestre alors que l’évolution du spam marque une pause

août 2010 par McAfee

Le rapport McAfee, Inc révèle que les logiciels malveillants ont atteint le plus haut niveau jamais atteint, transformant les six premiers mois de 2010 en un semestre record en termes de production de logiciels malveillants. En ce qui concerne le spam en revanche, avec une croissance de seulement 2,5 % par rapport au premier trimestre 2010, sa progression semble marquer une pause.

Pour les malware, la progression a continué à monter en flèche sur le deuxième trimestre avec 6 millions de nouvelles occurrences pour un total de 10 millions de nouvelles menaces sur le premier semestre. Conformément au dernier trimestre, les menaces sur les dispositifs de stockage portatifs ont pris les devants pour les malware les plus « populaires », suivis par les faux antivirus et les malware propres aux médias sociaux. Avec environ 55 000 nouveaux logiciels malveillants qui apparaissent chaque jour, ce sont les malware de type AutoRun et les chevaux de Troie voleurs de mots de passe qui constituent les deux principales menaces.

Après avoir atteint son point culminant au troisième trimestre 2009, avec près de 175 milliards de messages par jour, le spam semble avoir atteint un plateau en ne progressant « que » de 2,5 %. Les cybercriminels ont profité de l’anticipation et du battage médiatique lié à la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud et utilisé diverses méthodes pour promouvoir les escroqueries et les « empoisonnement » de résultats de moteurs de recherche. Globalement, les catégories de spam les plus populaires varient d’un pays à l’autre, avec quelques résultats intéressants. Par exemple, les notifications d’état de remise ou la réception de mails de non-livraison ont été les plus populaires aux États-Unis, Italie, Espagne, Chine, Grande-Bretagne, Brésil, Allemagne et Australie. Le spam associé à un malware, ou tout ce qui vient avec un virus ou un cheval de Troie en pièce jointe vous exhortant de visiter un site web infecté, a été plus actif en Colombie, en Inde, en Corée du Sud, en Russie et au Vietnam. L’Argentine a la plus grande variété de spam avec 16 thèmes différents, allant des médicaments aux femmes seules en passant par les faux diplômes. L’Italie est exposé au moins de variétés avec seulement six types de spam.

« Notre rapport montre l’explosion des menaces sur la première moitié de 2010", a déclaré Mike Gallagher, vice-président senior et directeur technique du Global Threat Intelligence de McAfee. « Il est également évident que les cybercriminels sont de plus en plus en phase avec ce qui passionne le public en matière de technologie et utilise cette connaissance pour les tromper. Ces résultats indiquent que non seulement l’éducation sur la cybercriminalité devrait être plus répandue, mais également que les organisations spécialisées dans la sécurité informatique doivent passer d’une approche réactive à une stratégie de sécurité proactive. "

Les attaques se servent des événements majeurs tels que la Coupe du Monde ou les conflits dans le Moyen-Orient pour pourrir les résultats des recherches sur Internet même si, curieusement, la marée noire du Golfe du Mexique était étonnamment absente du Top 20 des termes de recherche toxiques. En outre, McAfee Labs a vu la résurrection de deux botnets « morts » : Storm Worm et Kraken, considérés un temps comme les plus grands réseaux d’ordinateurs zombies sur la planète.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants