Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Panda Security : palmarès des virus de l’année 2007

janvier 2008 par Panda Security

Comme chaque année, PandaLabs, le laboratoire antimalware de Panda Security, publie une liste des codes malicieux qui, sans forcément avoir causé de graves épidémies, ont marqué l’année de manière significative.

- Le plus moderne. Le cheval de Troie Aifone.A est sans aucun doute le code malicieux le plus à la page de tous ceux détectés dernièrement. Ce malware faisait la promotion de l’iPhone d’Apple dès sa sortie. Cependant, ses objectifs étaient autres : propager des copies de lui-même.

- Le plus criminel. Sinowal.FY est un cheval de Troie conçu pour crypter les fichiers des ordinateurs qu’il infecte, forçant les utilisateurs à acheter un outil spécial pour pouvoir les décrypter. Comme un véritable kidnappeur, sauf qu’il utilise les fichiers des utilisateurs en guise d’otages.

- Le plus sournois. RogueMario.A est un ver qui divertit les utilisateurs qu’il infecte. En effet, ce code malicieux est conçu pour installer une version du célèbre jeu vidéo Mario Bros à chaque fois qu’il infecte un ordinateur. Une délicate attention...

- Le plus polyglotte. Les vers MSNFunny.B, Mimbot.A et MsnSend.A se disputent ce titre. Ils ont pour particularité d’envoyer des messages dans une dizaine de langues. Certes, les phrases ne sont pas très bien construites... On ne peut pas tout avoir !

- Le plus militant. Voter.A est un ver avec une conscience civique : il invite les citoyens du Kenya à participer aux élections et à voter pour un des candidats. Malheureusement la technique employée est plutôt ennuyante : il affiche une image du candidat toutes les neuf secondes. On peut se demander si ce type de "support" sert vraiment le candidat.

- Le plus mauvais imitateur. Le ver Sohanat.DB empêche les utilisateurs d’accéder à certains moteurs de recherche et affiche à la place une piètre imitation de la page de Google. Si l’utilisateur visite une des pages listées par ce moteur de recherche, il sera probablement dirigé sur un site web pornographique ou infecté par des malwares. S’ils avaient porté plus d’attention aux détails, les créateurs de ce code malicieux auraient eu plus de succès.

- Le plus indiscret. AttachMsngr.G est un cheval de Troie avide d’informations, tout ce que font les utilisateurs sur leur ordinateur l’intéresse. Il capture les frappes entrées au clavier, les mouvements de la souris et même les conversations sur MSN Messenger. Avec ce malware, c’en est fini de la confidentialité des données.

- Le plus bavard. CivilArmy.B est un ver loquace. Avant d’avertir les utilisateurs que leur ordinateur est infecté, il leur narre une histoire d’amour romantique. Une tentative pour encourager les utilisateurs à lire davantage ? Pas si sûr...

- Le plus curieux. À chaque fois qu’il infecte un ordinateur, le cheval de Troie LiveDeath.A lance l’invite de commande et force l’utilisateur à répondre à des questions personnelles, par exemple "Quelle est votre couleur préférée ?". Cependant, quelque soit la réponse, l’ordinateur s’éteint à chaque fois.

Bien que les malwares décrits ici puissent sembler curieux ou amusants, il est préférable de les observer de loin sans avoir à en supporter les conséquences désagréables. C’est pourquoi Panda Security recommande aux utilisateurs de s’assurer qu’ils disposent d’une solution de sécurité fiable et à jour avec des technologies de protection préventives.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants