Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’Université de Bordeaux choisit Schneider Electric et Dell EMC pour la conception de son datacenter éco-efficient

octobre 2019 par Marc Jacob

Schneider Electric accompagne l’Université de Bordeaux dans sa transformation numérique grâce à l’installation d’un datacenter peu énergivore et au regroupement d’une dizaine d’infrastructures IT réparties sur 14 sites. Financé en partie par le Contrat de Plan Etat Région sur le périmètre de l’ex-Aquitaine et par l’Université de Bordeaux, ce nouveau datacenter est opérationnel depuis le début de l’année 2019.

Accueillant près de 56 000 étudiants sur 4 campus répartis sur 14 sites en Nouvelle–Aquitaine, l’Université de Bordeaux souhaitait remplacer un datacenter vieillissant et énergivore et mutualiser une dizaine de salles IT réparties sur les 14 sites. Il s’agissait pour l’Université de disposer d’une salle d’hébergement conçue avec des objectifs d’optimisation en termes de capacité au sol et de climatisation : le projet SHM1. En effet, l’établissement s’inscrit pleinement dans une démarche de développement durable et désirait diviser par deux sa consommation énergétique pour la partie climatisation. Afin de répondre à ce projet qui témoigne d’une volonté de transformation des pratiques numériques, Schneider Electric a collaboré avec le fournisseur mondial de solutions IT, Dell EMC. Ce projet est né du marché national qui regroupe l’ensemble des acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Matinfo 4, pour lequel Dell EMC détient 4 lots infrastructure.

« Le projet de salle SHM1 apparaît comme un élément moteur de la transformation numérique de notre établissement. Schneider Electric et DELL EMC ont été des partenaires essentiels pour faire de cette opération un succès. Leur connaissance de l’écosystème, du contexte local et de notre établissement, conjuguée à une vision globale des enjeux d’un tel projet dans un contexte mondial a été un élément déterminant », affirme Guy Melançon, Vice-président Numérique de l’Université de Bordeaux.

« La démarche menée conjointement par l’Université de Bordeaux, Dell EMC et Schneider Electric, qui visait à regrouper dans un seul datacenter des infrastructures réparties sur près de 14 sites et aux technologies plus ou moins obsolètes, nous permet de diviser par deux l’empreinte écologique de ce nouveau datacenter. Cette réalisation confirme qu’un datacenter bien pensé et réalisé selon les meilleures pratiques (free-cooling, monitoring intelligent, urbanisation structuré, etc.), contribue à réduire l’empreinte carbone de l’économie numérique », déclarePhilippe Torres, Responsable Commercial Projets Datacenter chez Schneider Electric.

Un service de proximité en termes d’hébergement

L’Université de Bordeaux était soucieuse de conserver ses données numériques en interne. Elle était donc à la recherche d’une solution lui permettant de bénéficier du même niveau de redondance, de sécurité et d’efficacité énergétique que ce qu’elle aurait eu dans un datacenter d’hébergement. Le rôle de Schneider Electric fut donc d’accompagner la stratégie de gestion de données de ses clients, en garantissant une approche industrielle, standardisée et structurée et ce quelle que soit l’infrastructure choisie.

L’Université de Bordeaux va plus loin puisqu’à la partie infrastructure viennent s’ajouter les gammes d’applications EcoStruxure IT et EcoStruxure Asset Advisor pour un pilotage de la consommation énergétique et de la température éprouvée par les équipements. De plus, ces outils sont essentiels à l’établissement qui a aujourd’hui pour ambition de devenir un fournisseur de services. Ainsi l’équipe en charge du datacenter et des services a gagné en agilité et en autonomie : en cas d’ajout de ressources (serveurs, stockage et réseau), tout est devenu prédictible. L’équipe ne subit plus les demandes car celles-ci sont désormais anticipées et maîtrisées. Cette même équipe est désormais en capacité de mesurer et valoriser les consommations et l’impact énergétique des solutions mises en œuvre.

« Aujourd’hui l’Université de Bordeaux dispose d’un datacenter qui est devenu une véritable vitrine régionale. En effet, peu de datacenters de ce type existent dans la région. Ce projet, réalisé en 6 mois, est né d’une parfaite connaissance de l’écosystème de l’Université et d’une vision globale rendues possible grâce à la complémentarité et au partenariat entre Dell EMC, Schneider Electric et les acteurs locaux qui ont été fortement impliqués dans cette installation », ajoute Christophe Limousin, Responsable Régional Enseignement Supérieur & Recherche chez Dell EMC.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants