Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

F-Secure : les spammeurs exploitent la mort des célébrités

septembre 2009 par F-Secure

Seulement quelques heures après l’annonce de la mort de Patrick Swayze, les chercheurs F-Secure ont découvert un nombre incroyable de spams en effectuant une recherche Google.

Comme pour Jean-Paul II, Michael Jackson et Farah Fawcett, les spammeurs de la mort utilisent de plus en plus le trafic internet pour rediriger les recherches d’informations et les internautes curieux vers des sites infectés. Les activités criminelles comme celle-ci se démultiplient systématiquement à l’annonce de grandes nouvelles, d’événements sportifs ou bien encore à l’occasion des vacances.

L’ordinateur de l’internaute non avisé est souvent infecté de cette manière. En cherchant un renseignement, l’utilisateur tape l’objet de sa requête dans un moteur de recherche, puis clique sur un lien qui, au lieu de lui donner plus d’informations, laisse apparaître une fenêtre pop up : « Attention ! Votre système nécessite un logiciel antivirus ! » En cliquant « oui », dans le cas du spam Swayze, un programme s’installe.

Cependant un aspect positif est à noter. Une récente étude[1] F-Secure nous donne des raisons d’être optimiste. Dans cette étude, la Pologne s’en sort remarquablement bien comparé aux autres pays. 40% des personnes interrogées en Pologne savent que des virus peuvent infecter les ordinateurs via des sites internet et 46% sont conscients du danger de télécharger des fichiers provenant de sites internet malicieux. Aux Etats Unis et au Royaume-Uni, environ 15% des personnes interrogées n’osent pas télécharger des fichiers à partir de sites Internet par peur des virus.


[1] Cette étude a été réalisée par le cabinet indépendant Zoomerang en Août 2009 auprès de 1 430 internautes âgés de 20 à 40 ans aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie en Suède, en Finlande et en Pologne. Environ 200 personnes ont été interrogées par pays. F-Secure a posé aux sondés une série de questions basiques concernant la sécurité en ligne, et en utilisant l’échelle de Likert, leur a demandé de noter à quel point ils avaient confiance dans la sécurité de leurs activités en ligne.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants