Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude SunGard : Les DSI luttent pour faire face au défi de l’entreprise toujours opérationnelle

septembre 2012 par SunGard Availability Services

SunGard Availability Services, acteur de la disponibilité de l’information et de la continuité d’activité, a travaillé avec Nelson Phillips, professeur en stratégie et comportements organisationnels de l’Imperial College à Londres, pour concevoir un rapport intitulé ‘Building the Available Enterprise’. Ce document se penche sur les défis auxquels sont confrontées les entreprises afin de connecter en permanence les hommes à l’information dans un environnement professionnel en constante évolution. Ce rapport se base sur des entretiens approfondis menés auprès de dirigeants et de hauts responsables de services informatiques au sein d’entreprises établies au Royaume-Uni, en France et dans les pays nordiques.

En parallèle de ce rapport, SunGard a commandité une étude réalisée auprès de 450 responsables de services informatiques au Royaume-Uni, en France et dans les pays nordiques. Elle révèle que pas moins de 80 % des entreprises sondées dans ces trois pays ne possèdent ni les ressources ni les compétences adéquates pour gérer efficacement et de manière globale la problématique de l’entreprise toujours opérationnelle*. Cela signifie que ces entreprises éprouvent des difficultés à gérer les processus métiers stratégiques, les hommes et les systèmes IT indispensables pour permettre la connexion permanente entre les personnes et l’information. Il en résulte que la majorité des entreprises sondées au Royaume-Uni (87 %), en France (83 %) et dans les pays nordiques (86 %) admet que les attentes des clients et des collaborateurs en matière de disponibilité ne sont pas toujours satisfaites. La grande complexité des infrastructures et le manque de budgets dédiés apparaissent comme les principaux points de blocage pour les entreprises.

« Nous n’aurons pas éternellement la possibilité de procéder aux changements pour connecter concrètement les hommes à l’information », prévient Nelson Phillips, professeur en stratégie et comportements organisationnels, Imperial College, Londres. « L’objectif de ce rapport est de mettre en lumière la pression croissante s’exerçant sur les décideurs, tenus de garantir une disponibilité permanente de l’entreprise. Comme le démontre notre étude, cette pression va s’accentuer, sachant que les niveaux d’exigences des clients comme des collaborateurs devraient encore augmenter significativement au cours des cinq prochaines années. Des attentes qui devront être satisfaites pour préserver la compétitivité de l’entreprise ainsi que son attractivité en tant qu’employeur. »

Le rapport met également en exergue les principaux points d’amélioration pour résoudre la problématique de l’entreprise toujours opérationnelle. Les sociétés britanniques, françaises et scandinaves ne doivent pas limiter leur réflexion à l’infrastructure IT. Elles doivent également prendre en considération les personnes, les processus métiers fondamentaux et l’évolution des tendances, en particulier le travail nomade et la consumérisation, afin d’adopter une approche plus intégrée de l’informatique. Par ailleurs, l’étude comme le rapport démontre que l’implication des dirigeants et des fonctions clés de l’entreprise, en termes de temps et de ressources, est un élément essentiel pour la mise en œuvre et la gestion de l’entreprise toujours opérationnelle.

« Les importantes interruptions d’activités qui se sont produites récemment ont malgré tout eu le mérite de démontrer, que ce type de dysfonctionnement pouvait arriver à toutes les entreprises et à tout moment », souligne Loïc de Montgolfier, directeur général Europe de l’Ouest de SunGard Availability Services. « Avec Internet et Tweeter, une entreprise peut voir sa réputation entachée en quelques heures seulement. Il est donc primordial que la problématique de la disponibilité soit à l’ordre du jour et devienne une priorité pour l’état-major de l’entreprise. »

« De nombreux DSI attendent davantage de soutien de la part des Directions Générales. A ce titre, il serait avisé de développer une approche globale de la disponibilité de l’entreprise », commente Keith Tilley, directeur général Royaume-Uni/Irlande et vice-président exécutif Europe, SunGard Availability Services. « L’état-major de l’entreprise doit montrer l’exemple et prouver combien il est essentiel que les salariés, les clients et toutes les parties prenantes restent connectés à chaque niveau de l’entreprise. Il s’agit de l’unique façon de garantir des processus métiers suffisamment flexibles pour répondre aux besoins de l’entreprise. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants