Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Dominique Meurisse, Wallix : la protection des comptes des utilisateurs à privilèges n’est plus une option

juin 2015 par Emmanuelle Lamandé

Wallix présente à l’occasion d’Infosecurity Europe sa solution de gestion et de traçabilité des Utilisateurs à Privilèges, Wallix AdminBastion, et annonce la sortie prochaine d’un portail WAB, qui devrait venir simplifier la tâche des administrateurs. La société va, de plus, très prochainement s’introduire en bourse, une étape majeure pour le groupe qui souhaite poursuivre son développement à l’international. Pour Dominique Meurisse, Chief Operating Officer de Wallix, la protection des comptes des utilisateurs à privilèges n’est désormais plus une option, et l’actualité le montre bien.

Global Security Mag : Que présentez-vous à l’occasion d’Infosecurity Europe ?

Dominique Meurisse : Nous présentons le côté très pragmatique de notre solution de gestion et de traçabilité des Utilisateurs à Privilèges, WAB (Wallix AdminBastion), qui répond à la fois aux problématiques de sécurité et de compliance. Les besoins et questions liés à la conformité sont très importants en Angleterre, même si paradoxalement le marché anglais est moins en avance que la France en ce domaine. Les entreprises britanniques sont donc à la recherche de ce type de solution.

Nous mettons ainsi l’accent sur la dernière version de la solution, le WAB 4.2, mais aussi sur un nouveau service, le portail WAB que nous allons sortir prochainement. Cette offre répond aux attentes du monde distribué. Elle s’adresse à la fois aux clients qui disposent de Data Centers, mais aussi aux hébergeurs, Cloud Providers, qui veulent utiliser la solution en complément de leurs services. L’objectif est de pouvoir proposer une solution multi-tenant. Ce portail s’inscrit, en effet, dans la configuration du « WAB-On Demand », lancé en fin d’année dernière. Le but est d’offrir le WAB en tant que service. Nous sommes actuellement en train de tester la version bêta du Portail WAB, qui devrait sortir à la fin du mois de juin.

Cette solution va permettre de simplifier la vie des administrateurs indépendamment de leur localisation. Via ce portail, ces derniers vont pouvoir définir avec un seul mot de passe l’ensemble des droits utilisateurs, gérer les sessions et la traçabilité.

GS Mag : Cette nouvelle offre répond-elle à un besoin identifié sur le marché ?

Dominique Meurisse : On observe, en effet, une évolution du marché, et une appétence accrue des acteurs qui souhaitent banaliser l’accès quand il y a de nombreux comptes à gérer. Nous avons une demande très forte en Europe concernant notre service WAB-On Demand, puisqu’il ne nécessite aucune infrastructure et le paiement se fait à l’usage. On constate, de plus, sur le marché un échec du « volume », au bénéfice d’un impératif de qualité. Les entreprises veulent pouvoir offrir un service sécurisé.

GS Mag : Qu’en est-il du développement de Wallix ?

Dominique Meurisse : Wallix est actuellement en phase de discussion pour une prochaine introduction en bourse. Le résultat sera annoncé le 11 juin prochain. Nous souhaitons par ce biais pouvoir développer notre présence en Europe, notamment en Allemagne et dans les pays nordiques, en Asie-Pacifique, au Moyen-Orient, mais aussi aux Etats-Unis par le biais de partenaires.

Jusqu’à présent Wallix était positionné sur le segment du PSM (Privileged Session Management). Aujourd’hui, nous développons notre activité vers une offre plus globale de coffre-fort de mots de passe (Shared Account Password Management). Le WAB permet actuellement de masquer le mot de passe de l’administrateur. La deuxième brique permettra aussi de procéder à un changement automatique de mots de passe qu’exigent certains processus.

GS Mag : Quels sont vos objectifs sur le salon ?

Dominique Meurisse : Démontrer les fonctionnalités du WAB à nos clients anglais, mais aussi rencontrer de nouveaux prospects. Le monde anglo-saxon est moins formaté que le marché français.

GS Mag : Quel message souhaitez-vous faire passer aux responsables sécurité ?

Dominique Meurisse : Le WAB c’est maintenant. L’actualité a démontré que la prise en compte et la protection des comptes des utilisateurs à privilèges n’est plus une option.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants