Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Claude Revel , Déléguée interministérielle à l’intelligence économique : l’IE est un enjeu stratégique

février 2015 par Marc Jacob

Lors du premier Workshop de l’année 2015 du Cercle de la Sécurité, Claude Revel, Déléguée interministérielle à l’intelligence économique, a fait le point sur ses actions depuis la prise de ses fonction en 2014. Pour elle, des actions de sensibilisation doivent être menées surtout auprès de l’enseignement supérieur, des PME..., mais il est nécessaire de soutenir les PME innovantes, de s’impliquer plus au niveau européen.... Tout un programme très ambitieux qui nécessite des moyens et de l’énergie incontournable du fait de l’enjeu stratégique représentée par l’IE dans un contexte de concurrence internationale acharnée.

La délégation est une structure rattachée directement au premier Ministre depuis 2013. Elle a 4 missions :
- Veille anticipation alerte sur les sujet d’intérêt stratégique
- La sécurité économique pour toute qui est immatériel image, info stratégique
- L’influence sur les décisions politiques : elle doit donc être présent à Bruxelles pour défendre nos intérêt stratégique et dans les autres institutions internationales.
- La sensibilisation et la formation en direction de l’enseignement supérieur, les entreprises le monde de la recherche et les administrations.

L’IE est une grille d’approche de gouvernance. Cette action est faite par le biais de réseaux. Un travail de benchmarking est réalisé en permanence afin de se comparer aux autres pays du monde. Ainsi, la Cybersecurité fait partie des quatre missions. Les entreprises doivent comprendre qu’il faut savoir se protéger contre les risques. Cette fonction est très proche du fonctionnement des entreprises, mais aussi des RH. En effet, souvent les problèmes viennent de la négligence, d’erreurs humaines... Assurer sa Cybersecurité est transversale et est stratégie que pour les entreprises.

Pour Claude Revel, concevoir une politique de Cybsersecurité c’est tout d’abord savoir ce que l’on peut diffuser et protéger la petite part d’informations stratégiques.

Elle a donné quelques exemples des actions concrètes menées par son secrétariat, tels des principes directeurs publiés pour toutes les personnes qui ont à voyager pour des raisons professionnelles. Ce guide leur donne des conseils sur les informations à ne pas divulguées mais aussi celle que l’on doit diffuser.

Au niveau des actions à mener lors d’une cyber-agression, elle a reconnu que sur le court terme il y a peu de recours juridiques. Il est donc important de trouver des standards juridiques au niveau mondial. Aujourd’hui des échanges se font mais le chemin sera long.... On se demande s’il faut des standards internationaux pour y arriver. Au niveau européen une stratégie de Cybersércurité est en train de se mettre en œuvre.

La loi sur le secret des affaires est un quasi échec

Quant au secret des affaires, les risques sont nombreux. Pour elle en France, la Loi a connu un certain insuccès et au niveau européen la législation est en court... Elle a rappelé les conditions reconnaitre les données sensibles. En particulier ,le fait de les rendre difficilement accessible via le SI en mettant des systèmes de protections efficaces. Sans cela la donnée n’est pas protégée juridiquement.

La fluidification de l’information : un processus à double tranchant

Si la mise en ligne d’informations fluidifie le commerce, par contre certaines données confidentielles diffusées peuvent conduire à l’effet inverse. Elle a mentionnée l’exemple des Open Standard ou des progiciels sont créés par la mise en commun d’expertises. Cette démarche remet ainsi en question la notion de propriété intellectuelle.

Elle a aussi mentionné la montée des Guidline Line et des lanceurs d’alertes sur la toile qui sont en plein développement. Ces pratiques doivent être surveillées de près car elles pourraient être dangereuses.

Une veille permanente doit être organisée

Elle a, en outre, insisté sur l’importance de maintenir une veille permanente sur les pays ennemis mais aussi amis. En matière de sécurité économique une mission spéciale a été donnée concernant la sécurité des PME. Ainsi, des professionnels, des PME ont été audites. Un cahier des chargea été publié avec 7 modules. Il va être donné par des organismes qui font de la sensibilisation comme les instituts de formation, les gendarmeries, des intervenants divers... Parmi, les guides créés elle a mentionné le guide de l’hygiène informatique publié par l’ANSSI. Elle souhaite qu’une base d’IE soit mise dans tous les cursus de l’enseignement supérieur.

La voix de la France n’est pas assez entendue en Europe

En matière d’influence, Claude Revel essaie d’accompagner les réglementations sur la Cybersécurité en Europe. Elle a déploré qu’en Europe la voix de la France n’est pas été plus forte. Elle a rappelé qu’un préfet a la Cybsercurite a été nommé pour améliorer cette situation. Enfin, elle a mentionné l’importance des entreprises françaises en matière de Cybersécurité. Elle a regretté que trop souvent les PME Innovantes ne trouvent pas de financement. La France devrait avoir les mêmes types de réflexes en matière de normalisation qu’aux Etats-Unis avec un processus de standardisation des qu’un produit innovant de valeur commence à percer afin d’imposer une norme.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants