Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BNP Paribas déploie les solutions de chiffrement PGP

juin 2008 par Emmanuelle Lamandé

BNP Paribas choisit la plateforme de chiffrement PGP, PGP Encryption Platform, pour sécuriser les informations confidentielles de son entreprise.

La société déploie actuellement PGP Universal Gateway Email pour chiffrer les courriels échangés avec ses clients et partenaires d’affaires, incluant les organisations de services financiers et les institutions de réglementations comme les banques centrales. Le serveur de PGP Universal, PGP Universal Server, à la base de l’architecture de la plateforme PGP, permet une gestion des clés et une administration des politiques centralisée, grâce à une unique console de gestion Web.

En 2005, les partenaires de BNP Paribas ont commencé à exiger de la société qu’elle adopte une solution de sécurisation des courriels pour assurer la sécurité des informations échangées. BNP Paribas devait également se mettre en conformité avec les normes de sécurité et de confidentialité de chacun des pays dans lesquels elle opérait.

La société recherchait alors une solution de chiffrement des courriels en adéquation avec différents critères incompressibles : être compatible avec la technologie utilisée par ses partenaires d’affaires, être simple en terme de gestion, être transparent pour l’utilisateur final et s’intégrer avec le système Lotus Notes existant.

Au sein du département informatique de BNP Paribas, le groupe d’Expertise en Risques et Sécurité conduit par M Stéphane Detruiseux, incluant aussi l’équipe Standards et Solutions Techniques de M Stéphane Lebrère, testa différentes solutions avant de sélectionner PGP Universal Gateway Email et PGP Universal Server.

Le partenaire français de PGP, Hermitage Solutions, a assisté BNP Paribas dans le déploiement de la solution.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants