Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Atteindre une véritable agilité dans le Cloud : chimère ou objectif réalisable ?

novembre 2018 par Michael Allen, VP et CTO EMEA chez Dynatrace

La vitesse de commercialisation et la capacité de transformation sont les clés du succès dans notre économie numérique. C’est une des raisons pour laquelle les organisations reposent essentiellement sur des applications hébergées dans le cloud, ce qui facilite leur capacité à croitre. En effet, les applications sont au cœur de chaque service, de chaque expérience. Nous assistons par conséquent à un changement sans précédent dans le paysage informatique, à mesure que les entreprises se tournent vers les services cloud pour atteindre l’agilité nécessaire permettant d’innover plus rapidement et répondre à la demande des consommateurs. Au point que le Gartner prévoit une croissance de 21,4 % du marché mondial des services cloud cette année, atteignant 186,4 milliards de dollars. Pourtant, l’adoption du cloud a ouvert une boîte de Pandore, générant des problèmes qui n’existaient pas auparavant, et que les entreprises ont du mal à régler. Ces difficultés entravent l’accélération de l’innovation. Dès lors, comment les entreprises atteignent une agilité dans le cloud ?

Relever le défi de la complexité du cloud

L’agilité qu’apporte le cloud réside dans la rapidité avec laquelle les ressources informatiques peuvent être provisionnées. Cela accélère l’innovation en permettant le déploiement rapide de nouveaux services, avec un minimum de contraintes. Cependant, la nature dynamique du cloud et la variété des fournisseurs et des modèles de déploiement font que chaque organisation dispose d’un écosystème digital unique et en constante évolution. Les services modernes sont fournis via des applications construites à base de micro-services et de conteneurs dynamiques, fonctionnant dans des environnements multi-cloud complexes et hybrides. Bien que ces approches soient extrêmement bénéfiques pour créer l’agilité dont les entreprises ont besoin pour être compétitives, elles sont également difficiles à gérer avec des approches traditionnelles.

Une étude récente a montré qu’aujourd’hui, une seule transaction web ou mobile traverse en moyenne 35 systèmes technologiques, contre seulement 22 il y a cinq ans. Ainsi, le monitoring de l’expérience de l’utilisateur peut-être un processus laborieux. Et dans certains cas, déterminer la cause d’un dysfonctionnement devient pratiquement impossible. Pour que les sociétés restent efficaces dans leurs efforts de transformation, elles ont donc besoin d’une approche intelligente pour monitorer la performance de leurs applications. Les approches basées sur l’intelligence artificielle sont plus adaptées aux complexités d’un cloud d’entreprise moderne, évitant d’avoir à intervenir manuellement et permettant d’identifier automatiquement la cause originelle de tout problème. Ceci-dit, résoudre le défi lié à l’agilité du cloud nécessite plus qu’une simple mise à niveau technologique.

Conduire un changement culturel

La responsabilité de l’innovation logicielle ne doit pas reposer sur la seule équipe de développement. Elle doit s’appliquer à l’ensemble de la DSI. Si les services travaillent en silos, il manque une composante vitale pour innover dans des cycles toujours plus rapides : la collaboration. Ce n’est qu’en travaillant ensemble que les équipes de développement et d’exploitation peuvent créer la transparence et une direction claire pour aller de l’avant et réussir le projet d’innovation de l’organisation.

Pour de nombreuses sociétés, cela implique donc un changement de culture important. L’adoption du cloud n’est pas une fin en soi. Sans une culture agile, tous les efforts visant à accélérer l’innovation sont vains. C’est ainsi que DevOps est devenu un élément crucial pour les entreprises qui s’orientent vers le cloud - il s’agit de créer une culture agile en conjonction avec une base technologique agile. Le changement que cela implique conduit à une plus grande adhésion au sein de l’entreprise et met l’accent sur l’amélioration continue, dans le but de satisfaction les attentes des clients.

Vers le succès du logiciel

L’intelligence artificielle peut favoriser la collaboration DevOps car elle permet d’automatiser les objectifs et la performance de manière compréhensible par les équipes de développement et d’exploitation. Cette compréhension commune offrira de meilleurs résultats et permettra aux entreprises de garder une longueur d’avance sur la concurrence.

L’intelligence artificielle réduit également la pression sur les équipes IT car elle permet une meilleure maîtrise de la complexité des environnements cloud. Elle fournit par exemple des informations de performance lors des tests " shift-left ", de sorte que les défauts sont identifiés dès le début du processus d’innovation. Les équipe IT peuvent donc s’assurer que seules les bons « builds » atteignent la production. Elle permet de détecter les problèmes instantanément et de les résoudre automatiquement dans les environnements de production, minimisant ainsi le risque d’impact sur l’expérience utilisateurs.

En résumé, l’agilité et la capacité d’innovation des entreprises passe par le cloud moderne d’entreprise, mais ne peut se passer d’une culture agile et de moyens pour maîtriser la complexité. L’intelligence logicielle est donc en train de devenir l’ingrédient clé pour permettre une innovation rapide, offrir la visibilité dont les entreprises ont besoin dans leurs environnements cloud complexes et soutenir une collaboration plus étroite et un changement culturel au sein de l’IT.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants