Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Alinto joue la carte de la sécurité et de l’archivage en lançant Alinto Protect

janvier 2010 par Marc Jacob

Alinto, éditeur de solutions de messagerie, annonce la disponibilité d’une nouvelle plate-forme de sécurisation et d’archivage tout-en-un pour messagerie électronique. Alinto Protect répond aux attentes des entreprises et des DSI par une solution “sur-mesure”, ultrasécurisée et sans contrainte d’intégration. Cette nouvelle offre évolutive intègre toutes les fonctionnalités requises pour garantir une parfaite intégrité des messages reçus et émis. Au travers de cette solution unifiée, Alinto souhaite offrir aux entreprises une alternative aux traditionnelles solutions de protection de messagerie souvent proposées de manière non intégrées à une tarification prohibitive. L’un des atouts importants de cette offre tient à son intégration transparente dans tous types d’architectures et environnements. Elle est déployable en mode SaaS ou en infogérance dédiée et est compatible avec tous les serveurs de Messagerie : Exchange, Notes, Zimbra...

Le caractère innovant d’ Alinto Protect a été notamment reconnu par OSEO et a permis à Alinto de remporter le prix de l’innovation OSEO lors du Deloitte Technology FAST50.

Présentation des principales fonctionnalités de la solution Alinto Protect :

- Sécurité :

Alinto Protect permet de filtrer les messages entrants et sortants avec un traitement anti-virus et anti-spam. L’anti-spam combine 5 process technologiques : l’analyse de contenu via des algorithmes bayésiens, le scoring des messages, la gestion d’une Whitelist par l’administrateur ou encore l’identification des émetteurs au travers des bases ORDB et RBL (filtre “collaboratif”). De plus, la mise à jour continue des données combinée à une surveillance système 24/7/365 garantit un service anti-virus et anti-spam ultraperformant.

- Mise en quarantaine :

Cette dernière permet une zone de rétention des emails qualifiés comme suspects. Via une interface Web, l’utilisateur supervise l’ensemble des expéditeurs bloqués et qualifie lui-même un message comme faux-négatif. Un rapport transmis directement par email à l’utilisateur récapitule les derniers messages stoppés. Débarrassés des emails indésirables, les serveurs de messagerie sont mieux exploités.

- Plan de continuation d’Activités :

Il garantit un service continu de messagerie et préserve l’utilisateur de panne de serveur ou autre désagrément empêchant l’accès à ses emails. En cas de difficulté, l’utilisateur bénéficie d’un webmail sécurisé. Le webmail Alinto Protect intègre les fonctions essentielles d’un client de messagerie (lire, répondre, transférer...).

- L’archivage de messagerie :

Alinto Protect garantit la sauvegarde des flux d’emails entrants et sortants de l’entreprise. Il préserve des risques de suppression de données (erreur de manipulation, vol, incendie...) et conserve les informations liées à l’activité de l’entreprise (lettre commerciale, document comptable, déclaration juridique...). Il peut être appliqué à l’ensemble des messages électroniques automatiquement ou selon des critères sélectifs, pour se fondre aux méthodes de travail de l’utilisateur. Protégés dans un coffre-fort virtuel, les emails restent accessibles constamment pour la consultation.

- Prix :

La solution Alinto Protect est commercialisée avec une offre de services fournis par les équipes d’Alinto (support et surveillance) à partir d’un euro par mois et par compte.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants