Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Qlik crée son Conseil de l’IA

février 2024 par Marc Jacob

Qlik® annonce la création du Conseil de l’IA (AI Council). Cette initiative inscrit le développement éthique de l’intelligence artificielle au cœur de sa mission et de sa proposition pour le secteur. La formation de ce groupe, constitué de conseillers reconnus, permet à Qlik d’accélérer le développement responsable de son portefeuille de produits assistés par l’IA.

Selon le rapport Generative AI Benchmark, publié par Qlik, 31 % des dirigeants d’entreprise prévoient, en 2024, de consacrer plus de 10 millions de dollars aux initiatives d’IA générative, tandis que 79 % ont déjà lancé ce type de projet. Le rapport souligne que, pour réaliser pleinement le potentiel des projets IA, ces responsables mesurent l’importance de stratégies de données. Car, dans un contexte de démocratisation de l’IA chez les collaborateurs, les blocs de données qui constituent le socle de l’intelligence artificielle risquent de représenter une menace importante pour l’efficacité et l’intégrité des activités des entreprises. Qlik a donc créé le Conseil de l’IA pour aider ses clients à relever ces défis et les conseiller sur les bonnes pratiques.

Les membres du Conseil interviennent pour guider les orientations de R&D de Qlik, élaborer la feuille de route de ses produits et s’assurer que son IA est utilisée par ses clients de manière éthique et responsable. Le Conseil aura également pour mission de former les dirigeants et les collaborateurs de Qlik sur la manière d’exploiter le plein potentiel de l’intelligence artificielle. Il leur fournira des recommandations sur les priorités des dirigeants chargés de démontrer la valeur des investissements dans l’IA.

Le Conseil de l’IA est composé d’experts qui comptent parmi les plus renommés au monde :
• Nina Schick — Auteur, conseillère et fondatrice d’un cabinet-conseil axé sur l’IA générative
Référence mondiale dans le domaine de l’IA générative, Nina Schick analyse depuis plusieurs années les tendances technologiques émergentes. Forte de plus de vingt ans d’expérience en géopolitique, elle a conseillé des dirigeants mondiaux, dont le président américain Joe Biden. Sa vision du « point d’inflexion de l’IA » a été formulée plusieurs années avant que ChatGPT ne fasse de l’IA un phénomène planétaire.
• Dr Rumman Chowdhury — Leader en IA responsable, ingénieure, auditrice et investisseur
Pionnière de l’éthique algorithmique appliquée, Rumman Chowdhury conçoit des solutions sociotechniques de pointe pour une intelligence artificielle éthique, explicable et transparente. Elle occupe actuellement le poste de CEO de Humane Intelligence, une organisation technologique sans but lucratif qu’elle a fondée dans le but de constituer une communauté de pratiques centrée sur les évaluations algorithmiques. Rumman Chowdhury a également siégé au conseil d’administration de plusieurs entités, dont le UK Center for Data Ethics and Innovation, la Commission des Nations unies sur le haut débit pour le développement durable, la Commission de l’Université d’Oxford sur l’IA et la gouvernance, ainsi que Patterns, une publication consacrée à la data science. Auparavant, Rumman Chowdhury a assumé les fonctions de directrice de l’équipe META (ML Ethics, Transparency, and Accountability) de Twitter. À ce poste, elle était à la tête d’une équipe d’ingénieurs et de chercheurs appliqués, chargés d’identifier et d’atténuer les préjudices algorithmiques sur la plateforme.
• Kelly Forbes — Cofondatrice et directrice exécutive de l’AI Asia Pacific Institute.
Kelly Forbes intervient à l’intersection des politiques publiques, de la recherche et de l’industrie. Elle collabore avec des entreprises de premier plan et des gouvernements pour minimiser les risques associés à l’IA au travers de coopérations internationales. Riche d’une solide expérience acquise dans la région Asie-Pacifique, Kelly Forbes a consacré plusieurs études à la gouvernance de l’IA, au dialogue public-privé et aux problématiques de politiques gouvernementales.
• Dr. Michael Bronstein, DeepMind — Professeur d’intelligence artificielle à l’Université d’Oxford
Universitaire honoré à de multiples reprises, Michael Bronstein a occupé le poste de directeur de la recherche sur l’apprentissage automatique des graphes chez Twitter. Auparavant, il a été professeur au Collège impérial de Londres. En outre, il a été professeur visiteur à l’université de Stanford, au MIT et à Harvard. Entrepreneur en série, Michael a fondé des startups telles que Novafora, Invision (acquise par Intel en 2012), Videocites et Fabula AI (acquise par Twitter en 2019).


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants