Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Les services sur les infrastructures Cloud seront majoritaires en France dès fin 2024

février 2024 par Markess by Exaegis

Le marché des services numériques sur les infrastructures a pour la première fois dépassé les 20 milliards d’euros en France en 2023. A l’exception de l’infogérance utilisateurs, toutes les prestations composant ce vaste marché ont connu une évolution positive pour porter la croissance globale à 7,4% (conseil, intégration, migration, cloud privé, cloud public, cybersécurité, hébergement, etc).

En ajoutant les dépenses en matériels, en maintenance et en logiciels systèmes, le volume d’affaires total du marché des infrastructures numériques a atteint 45 milliards d’euros en 2023 avec une croissance de 3,1%. Sans surprise, le Cloud reste le moteur du marché avec 14,8% de croissance tous logiciels et services confondus contre 0,5% pour les infrastructures traditionnelles.

A long terme, Markess prévoit que les dépenses totales en infrastructures numériques en France accélèreront leur croissance à 4,9% par an en moyenne sur la période 2023-2027 pour atteindre 54 milliards en 2027, dont 55% pour les infrastructures Cloud.

Sur l’ensemble du marché, deux mouvements de fond continuent de façonner les dynamiques : d’une part la « dématérialisation » croissante des dépenses (moins de dépenses en équipements matériels et plus d’achats de services de type Cloud, dans lesquels les équipements sont inclus), qui déplace la valeur du marché vers les datacenters, et, d’autre part, le développement continu d’une consommation réellement à l’usage. Dans ce contexte, certains segments de marché seront durablement en perte de vitesse quand d’autres vont poursuivre leur essor.

Des marchés stables ou en régression :
• L’infogérance utilisateurs et la vente d’équipements périphériques de type ordinateurs, tablettes, smartphones : après un déclin en 2023 (-4% pour ces équipements et -0,3% pour leur infogérance), Markess anticipe un léger rebond en 2024 mais une tendance atone à long terme. Les investissements sont freinés par des pénuries de composants toujours présentes, l’instabilité économique, une inflation encore élevée et surtout la durée de vie des équipements qui est allongée pour réduire leur impact environnemental.
• Concernant l’infogérance utilisateurs, le développement du self-service, de l’automatisation et des actes à distance réduit toujours la valeur de ces services.

Des marchés en croissance forte :
• Les services managés de cybersécurité seront très demandés. Le marché va poursuivre une croissance à plus de 16% par an d’ici 2027 et plus de 30% sur les petites et moyennes organisations (publiques et privées).
• Le Cloud public d’infrastructures continuera d’observer une forte adoption et son marché devrait augmenter de presque 3 milliards en France au total sur les 4 prochaines années. Seule une poignée d’acteurs américains bénéficieront toutefois de cette croissance (AWS, Microsoft Azure et Google Cloud).
• Le Cloud de confiance, qu’il soit privé ou public, profitera de la forte demande en matière de conformité règlementaire, de sécurité et de gouvernance des données. La doctrine ‘Cloud au centre’ de l’état et la facture électronique obligatoire stimuleront également la demande pour ce type de service.

Le Cloud de confiance désigne un service basé sur une infrastructure garantissant sa sécurité par le biais de solutions techniques à l’état de l’art et fournissant aux utilisateurs des moyens de contrôle. Cette infrastructure est accessible de manière privée ou publique et est soumise aux normes et qualifications françaises et européennes en matière d’hébergement et de protection des données (SecNumCloud, HDS, PCI DSS, RGPD, ISO 27001, etc).

Les données de marché comprennent les ventes de prestations réalisées par les prestataires de Cloud sur ces infrastructures pour une clientèle externe à leur organisation en recherche de conformité et de souveraineté.

Les prestations d’infogérance Cloud (ou managed Cloud services) progresseront de 11% par an d’ici 2027 en bénéficiant d’une vigoureuse demande des organisations pour gérer leurs environnements de Cloud hybride toujours complexes et difficiles à sécuriser. Cette dynamique profitera aux prestataires ayant investi dans l’innovation, sur les outils de pilotage, de contrôle et d’automatisation des différents environnements Cloud. La sécurité et la capacité à gérer de manière agnostique les clouds publics et privés resteront de forts atouts.
• Le marché des datacenters (qui n’est pas compris dans le périmètre de l’étude mais en forme un sous-jacent essentiel) va profiter de l’explosion de la demande de la part des hyperscalers et des fournisseurs de réseaux sociaux et de contenu (Meta, ByteDance / TikTok, Netflix, etc) pour des méga datacenters (+16% de revenus par an en moyenne pour ces méga datacenters contre +14% pour l’ensemble du marché de la colocation et du housing d’ici 2027, et 1000 MWH supplémentaires à produire !). L’explosion de l’IA est un véritable booster pour ce marché mais les équipements spécifiques pour ces technologies sont plus gourmands en énergie (des serveurs GPU, de même que pour les cryptomonnaies). La question de l’impact environnemental de l’IA va désormais se poser.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants