Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Kaspersky publie son rapport ESG du 2e semestre 2022 et 2023

mai 2024 par Marc Jacob

Dans son nouveau rapport sur le développement durable, Kaspersky révèle les principaux résultats de ses initiatives et projets de développement durable menés au cours du second semestre 2022 et en 2023. Le rapport englobe cinq domaines stratégiques, identifiés comme les priorités ESG de l’entreprise à savoir : un monde numérique plus sécurisé, des innovations technologiques bien pensées, une planète plus sûre, l’autonomie des employés et des jeunes générations, ou encore l’éthique et la transparence.

En gardant à l’esprit sa mission de rendre le monde plus sûr depuis plus de 25 ans, Kaspersky s’engage activement pour plus de durabilité, non seulement en créant des technologies de protection, mais aussi en investissant dans de nombreux projets ESG. En 2023, Kaspersky a présenté son premier rapport sur le développement durable, rédigé conformément aux normes internationales GRI et SASB.

Kaspersky joue un rôle essentiel dans la fabrication d’un futur cyber-résilient, en combattant les menaces grâce à ses solutions et ses services de sécurité de haut niveau. Présente dans plus de 200 pays et territoires, Kaspersky recueille des informations en temps réel dans le monde entier et s’attaque à un large éventail de problématiques de cybersécurité. Ces efforts se traduisent par la détection de 411 000 nouveaux fichiers malveillants par jour. Au total, Kaspersky a empêché plus de 437 millions de cyberattaques au cours de la période considérée.

L’une des menaces les plus sérieuses pour les entreprises, qu’importe leur taille, est le ransomware. Pour protéger les organisations contre ce fléau, les experts de Kaspersky ont identifié pas moins de 43 nouvelles familles de ransomwares et plus de 23 000 de leurs modifications au cours du second semestre de 2022 et de 2023. En 2023, les cybercriminels ont lancé plus de 19 000 attaques contre des utilisateurs, dont 53 000 utilisateurs professionnels et environ 6 000 utilisateurs associés à des petites et moyennes entreprises. Les chercheurs de Kaspersky ont également constaté une augmentation constante du nombre d’attaques par stalkerware, des programmes utilisés pour surveiller les victimes par l’intermédiaire de leurs appareils personnels, ayant fait plus de 31 000 victimes dans le monde entier, notamment des femmes dans des relations abusives. Kaspersky s’efforce de résoudre le problème du cyberharcèlement en s’associant à des organisations à but non lucratif, à des experts du secteur, à des sociétés de recherche et à des agences gouvernementales du monde entier.

Intégrer les nouvelles technologies au processus de sécurité
Kaspersky a également fait un pas de plus vers l’ère de la cyber-résilience, en lançant son approche de la cyber-immunité dans l’industrie des technologies de l’information. S’appuyant sur sa longue et fructueuse expérience, Kaspersky crée des systèmes cybersécurisés dès leur conception : des systèmes foncièrement sûrs et sécurisés qui ne nécessitent pas de logiciels de cybersécurité supplémentaires ou d’outils de gestion de la protection. Durant la période de réalisation du rapport, deux solutions Kaspersky fonctionnant sous KasperskyOS : Kaspersky Secure Remote Workspace et Kaspersky Automotive Secure Gateway, ont été récompensées lors de la Conférence mondiale sur l’Internet qui s’est tenue en Chine en 2022.

Réduire l’impact environnemental
L’emballage des produits représente environ 40 % du total des déchets produits dans le monde. Kaspersky réduit la commercialisation de produits physiques et passe à la vente de licences en ligne dans un nombre croissant de régions. Afin de contribuer à la réduction de la production d’emballages plastiques et de minimiser son empreinte écologique, l’entreprise a lancé en août 2023 son projet « Retail to subscription » (de la vente de détail à l’abonnement) pour encourager les clients à effectuer des achats en ligne plutôt que d’acheter ses produits dans des magasins de détail.

Offrir la possibilité aux employés de grandir
Pour contribuer au développement professionnel et personnel de ses employés, l’entreprise offre des possibilités de formation interne et externe à tous ses employés. Elle leur permet de s’inscrire à des cours pour développer leurs compétences commerciales, de vente ou personnelles, d’apprendre des langues étrangères et de participer à des cours de formation et à des événements externes. Afin d’élargir encore les possibilités de développement professionnel des employés, les dépenses en formation et développement en 2023 ont augmenté de 13,5 % en comparaison avec l’année précédente.

Avertir et éduquer les nouvelles générations
Non seulement il est essentiel de se protéger contre les cybermenaces individuelles, mais aussi d’éduquer et de responsabiliser une nouvelle génération d’utilisateurs en ligne. C’est tout le propos de Kaspersky Academy, un projet éducatif proposant des cours et des ateliers partageant l’expertise de Kaspersky. A ce jour, Kaspersky Academy a formé plus de 8 000 étudiants du monde entier entre 2022 et 2023. De nombreuses universités ont rejoint le programme spécial appelé Kaspersky Academy Alliance, intégrant l’expertise et les technologies de pointe de Kaspersky dans la formation des étudiants.

Favoriser l’ouverture d’esprit et la transparence
L’initiative Kaspersky Global Transparency (GTI) a célébré son cinquième anniversaire et poursuivi son développement, arrivant au Moyen-Orient et en Afrique, avec l’ouverture de Kaspersky Transparency Centers en Arabie saoudite et au Rwanda. Du second semestre de 2022 à 2023, des centres de transparence ont également été ouverts en Italie et aux Pays-Bas, permettant à des partenaires de confiance d’examiner le code de l’entreprise, les mises à jour des logiciels et les règles de détection des menaces. En octobre 2023, lors du Forum sur la gouvernance de l’Internet, organisé sous l’égide de l’Organisation des Nations unies (ONU), Kaspersky a également présenté ses principes éthiques pour le développement et l’utilisation de systèmes basés sur l’apprentissage automatique créés dans le cadre de la GTI. Ces développements, ainsi que d’autres, sont reflétés dans un projet interactif spécial sur la GTI de l’entreprise.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants