Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

F5 : Les trois quarts des entreprises s’orientent vers des modèles de gestion assistés par l’IA

juillet 2024 par F5

Selon le State of Application Strategy Report de F5, l’IA générative se distingue comme la tendance la plus marquante de l’année. Cette nouvelle survient au moment où les entreprises intensifient leur transformation numérique avec pour objectif d’intégrer l’IA et l’apprentissage automatique dans leurs processus décisionnels.

Selon les résultats du rapport, 56% des personnes interrogées déclarent être plus motivées que jamais par l’IA générative et la placent bien devant d’autres grandes tendances comme la centralisation informatique (40%), la mise en réseau multicloud (35%) et la sécurité des applications (33%).

Le rapport a également révélé de nombreuses preuves que les entreprises ne se contentent plus de déclarations d’intention et passent effectivement à l’action pour concrétiser leurs objectifs. Les trois quarts des personnes interrogées (75%) ont déclaré travailler sur des projets de transformation numérique que F5 classe dans la catégorie des « activités assistées par l’IA », contre 61% en 2022 et seulement 17% en 2020.

D’après l’indice de maturité de l’entreprise numérique de F5, cette étape de la transformation numérique marque le moment où les entreprises commencent à appliquer l’IA et l’apprentissage automatique aux données générées par leurs applications. Elle fait suite aux étapes préliminaires de « l’automatisation des tâches » (déploiement d’applications pour simplifier les processus manuels) et de « l’expansion numérique » (modernisation, connexion et mise à l’échelle de ces applications).

« Dans un monde où la technologie est en perpétuelle évolution, la transformation numérique est un voyage sans fin, un chemin où la ligne d’arrivée est sans cesse repoussée », a déclaré Cindy Borovick, directrice de marché et de veille concurrentielle chez F5.
La complexité et l’informatique hybride continueront de prédominer à mesure que l’IA atteindra sa maturité et que de nouvelles technologies imprévues émergeront. Il est clair que ceux qui développeront une infrastructure informatique flexible, capable de s’adapter rapidement aux nouvelles technologies et de s’en servir, auront un avantage significatif. Une fois les fondations solides en place, ces entreprises pourront pleinement capitaliser sur toutes les innovations émergentes. »

L’IA générative : bien plus qu’un terme en vogue
Cette année, le rapport confirme sans équivoque que l’IA générative est passée du statut de simple tendance à celui de pilier essentiel dans de nombreux domaines d’application.

Lorsqu’il s’agit de sécurité, plus d’un tiers des personnes sondées (35 %) ont indiqué que l’IA générative était particulièrement utile pour automatiser les ajustements des politiques et des configurations de sécurité. De plus, 29 % des répondants cherchent à utiliser cette technologie pour améliorer la détection et la neutralisation des menaces.
Dans le domaine de la fourniture d’applications, l’utilisation la plus fréquente de l’IA générative consiste à ajuster automatiquement les politiques des applications et des API selon les objectifs de niveau de service, comme l’ont indiqué 44 % des participants à l’enquête. De plus, 28% des sondés souhaitent exploiter l’IA générative pour synthétiser les données métriques destinées aux dirigeants, tandis que 27% envisagent d’utiliser le langage naturel pour analyser les performances des applications et des API.

Fait intéressant, les « assistants » de type chatbot pour la fourniture d’applications et les solutions de sécurité qui se servent du langage naturel pour explorer et analyser les données, ont été jugés les moins utiles. Le marché recherche manifestement des systèmes d’IA générative capables d’agir.

Le rapport SOAS indique que cette tendance explique pourquoi les opérations d’IA (AIOps) continueront de se développer en tant que discipline, même si elles ont dégringolé dans le classement des tendances et sont passées de la deuxième place en 2021 à la septième place à l’heure actuelle. Dans les années à venir, les auteurs de l’étude prévoient que l’augmentation de l’utilisation de la télémétrie pour automatiser les opérations devrait considérablement stimuler la croissance de ce secteur. Cette prédiction est confirmée par les participants à l’enquête : ceux qui luttent contre la complexité de l’automatisation sont plus susceptibles que la moyenne de valoriser l’IA générative pour les opérations d’IA (AIOps).

« Les entreprises qui tireront le meilleur parti de l’IA seront celles qui l’intègreront de manière stratégique. Si les déploiements d’IA qui permettent d’éviter les failles de sécurité ou d’alléger les charges d’exploitation sont utiles, ils restent avant tout des mesures tactiques », a déclaré Lori MacVittie, Ingénieur Emérite chez F5.

« Le succès des entreprises repose de plus en plus sur les applications et les données numériques. Les utilisations les plus stratégiques de l’IA devront être personnalisées pour répondre à des activités spécifiques et pour mettre en œuvre des stratégies simples. Ces avantages ne se limitent pas à des objectifs tactiques comme la réduction des coûts. Une exploitation plus stratégique produira plus de valeur, puisqu’elle permettra, par exemple, de proposer à la clientèle des expériences inédites et optimisées ou d’obtenir un avantage concurrentiel. »

Selon les conclusions du rapport SOAS, compte tenu de la persistance des obstacles liés à la complexité et au budget, toute normalisation possible se révélera extrêmement bénéfique.

« Nous anticipons une tendance en hausse où les entreprises se tourneront plus vers des suites de produits intégrés ou vers une équipe unifiée de fournisseurs, capables de fournir des applications plus automatisées, connectées et évolutives, ainsi qu’une gestion de la sécurité dans des environnements multicloud. Cette transition s’accompagnera d’une augmentation de l’utilisation de la mise en réseau multicloud. L’automatisation sera à la fois plus rapide et plus efficace, et elle offrira également une plus grande visibilité qui permettra d’alimenter le cycle vertueux ou les connaissances se traduiront en actions automatisées et intelligentes », a ajouté Lori MacVittie.


Nous avons recueilli les réponses de plus de 700 individus représentant des entreprises de toutes tailles dans le cadre de notre rapport intitulé « 2024 State of Application Strategy Report », notre dixième rapport annuel. Près d’un tiers de ces entreprises réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 200 millions de dollars, tandis qu’environ 25% affichent un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard de dollars. Comme au cours des dix dernières années, le secteur technologique était le mieux représenté, mais d’autres secteurs ont également participé à l’enquête qui a servi à établir ce rapport. Par ailleurs, le pourcentage de répondants exerçant des fonctions de haut niveau dans le domaine des technologies de l’information a considérablement augmenté ces dernières années pour atteindre près d’un tiers (30 %). Les autres sondés représentaient une grande variété de rôles opérationnels, chacun apportant ses intérêts spécifiques et ses perspectives uniques en matière de prise de décision.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants