Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

En 2024, les entreprises continueront de miser sur l’Intelligence Artificielle

janvier 2024 par Rodolphe Malaguti, Product Strategy chez Conga

L’Intelligence Artificielle (IA) est aujourd’hui omniprésente dans la société, c’est la raison pour laquelle l’Union Européenne a œuvré pour la mise en place d’un cadre légal au cours de ces derniers mois, avec notamment les négociations récentes sur l’IA Act, afin d’en réglementer les usages. L’IA est au cœur de tous les débats, et les entreprises sont nombreuses à avoir franchi le pas de son adoption. D’après une étude du MIT, ces technologies génératives augmentent la productivité des employés, notamment celle des plus novices. Ainsi, les prochaines années pourraient rester sous le signe de l’IA. Rodolphe Malaguti, Product Strategy et Transformation, chez Conga, livre son analyse :

« 2023 a été une grande année pour l’IA. En effet, McKinsey l’a qualifiée comme "l’année de rupture pour l’IA", 40 % des entreprises ayant déclaré qu’elles augmentaient leurs investissements dans cette technologie en réponse à ses avancées et aux pressions du marché. L’IA est devenue disruptive, offrant de nouvelles façons d’opérer et de faire des affaires, se rapprochant de plus en plus du cœur de l’entreprise, au fur et à mesure que les dirigeants reconnaissent son potentiel. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elle est facile à mettre en œuvre dans le cadre d’un programme de transformation numérique à l’échelle de l’entreprise. De nombreuses organisations ont en effet été portées par l’engouement général que l’IA a suscité au cours de ces derniers mois.

En réalité, beaucoup d’organisations ont eu du mal à intégrer l’IA dans leurs opérations et leurs workflows quotidiens, et certains dirigeants ont déclaré qu’ils avaient eu du mal à prouver la véritable valeur commerciale de leurs projets d’IA. Si c’est une technologie prometteuse, elle n’est en aucun cas une "solution miracle". En effet, si de mauvais processus sont en place, l’automatisation ou l’IA ne fera qu’accélérer ces problèmes. L’IA dépend aussi entièrement des données qui lui sont fournies. Si les données sont mal structurées ou ne sont pas prises en compte, comment peut-on s’attendre à ce que les dirigeants utilisent ces outils pour prendre des décisions stratégiques ou apporter des changements structurels à leur organisation ?

Bien que les dépenses technologiques à court terme devraient augmenter l’année prochaine, les entreprises ne peuvent pas se permettre de continuer à repenser et à remodeler les programmes d’IA. En 2024, les organisations devront revoir leurs budgets et être en mesure de justifier les technologies choisies. Au cours des 12 derniers mois, les entreprises ont commencé à reconnaître les avantages de l’IA et ont investi massivement dans cette technologie prometteuse, mais toutes n’ont pas réussi. C’est l’année prochaine que nous devrions nous attendre à de meilleurs résultats. 2023 a été l’année de l’IA ; 2024 sera l’année où les entreprises en récolteront les fruits si elles comprennent comment l’utiliser efficacement. »


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants