Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cybersécurité : Des élections législatives sous tension

juillet 2024 par Cloudflare

Cloudflare vient de publier une note sur l’activité internet en France à l’occasion des élections législatives. Cette note se base sur les données de Radar, la plateforme de Cloudflare permettant de visualiser en temps réel les tendances de l’activité sur internet dans le monde (cybermenace, performances, volume de trafic…).

Il en ressort que 3 partis politiques français ont été visés par des tentatives d’attaques :

• Le premier a subi une attaque DDoS le 23 juin, avec un pic évalué à 68 000 requêtes/seconde (R/S), puis une seconde le 29 juin (veille du scrutin) à 20 000 R/S. Bien que ces volumes soient limités à l’échelle de Cloudflare, ils peuvent être dévastateurs pour les sites web non protégés et non habitués à recevoir de tels niveaux de trafic.

• Le deuxième parti été touché les 24, 27 et le 29 juin. La seconde attaque a été la plus conséquente avec un volume de 118 000 R/S et totalisant in fine 610 millions de requêtes sur la journée.

• Le troisième parti enfin a été attaqué dans la soirée du 29 juin et plusieurs tentatives ont été bloquées par Cloudflare le jour même de l’élection, le 30 juin. Le pic d’activité visant ce parti a atteint près de 40 000 r/s à 21 h heure locale et a totalisé 620 millions de requêtes sur la journée.

Cloudflare a également observé des évolutions de trafic tout au long de la journée le 30 juin à savoir le jour du scrutin. S’il a été relativement stable en début de journée, il a recommencé à augmenter après 17h45 alors que les premières tendances commencent à fuiter sur les réseaux sociaux et dans la presse étrangère. Enfin, il a connu un pic à 20h00 alors que les bureaux de vote fermaient et que les premières projections étaient annoncées.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants