Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cybersécurité aux Jeux Olympiques de Paris 2024 : une flamme informatique

juin 2024 par Noémie Kurta, analyste CTI chez Synetis

Fin juillet, les Jeux Olympiques de Paris 2024 attireront des millions de spectateurs et d’athlètes du monde entier. Pour garantir la sécurité de tous, les organisateurs ont déployé deux technologies innovantes : les QR-Codes et la Vidéo-Surveillance Algorithmique (VSA). Cependant, ces technologies posent entre autres des risques significatifs en termes de cybersécurité.

Les QR-Codes : un outil pratique aux multiples risques

Depuis leur renaissance en 2020, les QR-Codes sont devenus un outil quotidien pour des millions de personnes. Aux Jeux Olympiques de Paris 2024, ils permettront aux spectateurs de circuler dans Paris et d’accéder à certaines zones de la capitale. Cependant, chaque QR-Code scanné peut servir de porte d’entrée à une cyberattaque ou à des vols de données personnelles. Les risques liés aux QR codes pour les JOP 2024 sont toutefois différents de ceux habituellement associés aux QR codes publics. Le système mis en place par la Préfecture de Police utilise des QR codes personnalisés et sécurisés, intégrés à l’application officielle des Jeux. Ces codes sont liés à l’identité des utilisateurs et à leurs niveaux d’accès dans une base de données centrale.

Cependant, des risques subsistent. Des individus malveillants pourraient tenter de falsifier ces QR codes pour accéder illégalement aux sites des JOP. De plus, bien que le système soit conçu pour être sécurisé, il faut rester vigilant face aux tentatives de piratage de la base de données centrale ou de l’application officielle.

Il est important de noter que ces QR codes ne seront pas scannés par les utilisateurs eux-mêmes, mais par le personnel de sécurité des JOP à l’aide de lecteurs spécifiques. Cela limite considérablement les risques traditionnels liés aux QR codes malveillants redirigeant vers des sites web dangereux ou injectant des logiciels malveillants sur les appareils personnels.

La Vidéo-Surveillance Algorithmique : une technologie sous surveillance
La Vidéo-Surveillance Algorithmique (VSA) est déployée à travers 118 caméras pour reconnaître des comportements qui nécessitent une intervention rapide des forces de l’ordre, tels que des agressions, des rixes, des vols ou des mouvements de foules suspects. Bien que cette technologie ne soit pas utilisée pour la reconnaissance faciale, elle reste vulnérable aux hackers, hacktivistes et autres acteurs malveillants. Les failles d’exploitation peuvent permettre à des pirates d’accéder aux flux vidéo ou aux données sensibles. Un piratage de la VSA pourrait manipuler ou désactiver ses fonctionnalités, ralentissant les interventions des forces de l’ordre d’incidents réels.

Lors du concert de Taylor Swift à Paris La Défense Arena en mai 2024, une expérimentation de la vidéosurveillance algorithmique a été menée pour évaluer cette technologie en vue des JOP 2024. Déployée dans les stations de métro et RER Nanterre Préfecture et La Défense Grande Arche, la VSA avait pour mission de détecter des comportements suspects tels que des intrusions en zones interdites, des mouvements de foule, des densités anormales, et des bagages abandonnés. Utilisant le système Cityvision, les images étaient analysées en temps réel par IA pour alerter les agents de la RATP. Bien que les résultats détaillés de cette expérimentation n’aient pas encore été publiés, les enregistrements seront conservés pendant douze mois pour une analyse approfondie.

Protéger les JOP 2024 : une priorité

Les implications en termes de cybersécurité sont donc considérables. Les QR-Codes et la VSA peuvent être utilisés comme des portes d’entrée pour des cyberattaques, des vols de données personnelles et des violations de la vie privée. Les organisateurs des Jeux Olympiques de Paris 2024 doivent prendre des mesures pour sécuriser ces technologies et protéger les données des athlètes et des spectateurs. La cybersécurité doit être intégrée dès la conception des systèmes utilisés pour cet événement mondial.

La cybersécurité est une priorité pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Protéger les données des spectateurs et garantir la sécurité de tous pendant cet événement est primordial pour assurer le bon déroulé des jeux. Les efforts en matière de sensibilisation et de communication sur les bonnes pratiques en cybersécurité qui peuvent être déployés pendant l’événement, contribueront à renforcer la protection contre les menaces potentielles.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants