Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Avast - Les escroqueries à l’amour se multiplient pour la Saint-Valentin

février 2024 par Avast

Avast présente ces données concernant les types d’escroqueries, liés à la Saint-Valentin.

Les pays d’Europe centrale et d’Amérique du Nord restent les plus touchés par les escroqueries à l’amour, tandis que le Moyen-Orient et l’Asie sont également de plus en plus confrontés à ce type de menaces. Les chiffres les plus récents indiquent qu’une personne sur 20 est confrontée à ce type d’escroquerie. La carte ci-dessous montre dans quels pays ces menaces se développent le plus à l’approche de la Saint-Valentin. Les 20 pays les plus touchés par les arnaques à l’amour jusqu’à présent, en 2024, sont les suivants :

1. Slovaquie
2. Allemagne
3. Hongrie
4. Danemark
5. Belgique
6. Tchèque
7. Le Luxembourg
8. Autriche
9. Slovénie
10. Pologne
11. Norvège
12. Suisse
13. Finlande
14. Suède
15. Pays-Bas
16. France
17. Portugal
18. Malte
19. Canada
20. Tunisie

Les escroqueries à l’amour (dating scams) consistent, pour les fraudeurs, à séduire les internautes en leur faisant miroiter de fausses relations amoureuses. Les escrocs adoptent de fausses identités en ligne pour gagner la confiance de leurs victimes, dans le but ultime d’obtenir de l’argent ou suffisamment d’informations personnelles pour commettre une usurpation d’identité. Les attaquants utilisent de nombreuses méthodes pour tromper leurs victimes, du phishing sur les applications de rencontre dans l’espoir de convaincre les intéressés de leur envoyer de l’argent, à l’exploitation des fichiers pdf comme moyen de pirater les appareils des internautes et d’accéder à leurs précieuses informations.

Alors que la saison de l’amour approche à grand pas, voici cinq conseils pour aider les consommateurs à se protéger de ces escroqueries à l’amour :

1. Reconnaître les red flags
Le simple fait de savoir comment fonctionne un escroc peut vous aider à l’identifier et à l’éviter. Voici les signaux d’alarme et les principaux mensonges de ces escrocs :
• Ils habitent très, très loin.
• Leurs profils semblent trop beaux pour être vrais.
• La relation évolue rapidement.
• Ils ne tiennent pas leurs promesses de visite.
• Ils prétendent avoir besoin d’argent.
• Ils demandent des moyens de paiement spécifiques.
2. Analysez votre présence en ligne
Plus les escrocs en savent sur vous, plus ils savent comment vous piéger. C’est pourquoi vous devriez envisager de préserver l’anonymat de vos profils de rencontres en ligne en utilisant des noms d’utilisateur différents sur les sites ou même des emails différents pour protéger votre vie privée. Faites également attention à ce que vous rendez public sur les réseaux sociaux

3. Organiser un chat vocal ou vidéo à l’avance
Voir le visage d’une personne est un moyen sûr de déterminer si c’est bien elle derrière l’écran. C’est pourquoi il est conseillé d’organiser un chat vocal ou vidéo dès le début de la discussion avec une personne qui vous intéresse en ligne. S’il ne saisit pas l’occasion, il peut s’agir d’un escroc.

4. Faites vos propres recherches, comme une recherche d’image inversée.
À l’ère des médias sociaux et des rencontres en ligne, tout le monde laisse une trace de sa présence en ligne. Faites vos recherches sur votre cyber crush en consultant ses profils sur les réseaux sociaux. Si son profil est vide ou s’il n’a pas de relations, allez plus loin en effectuant une recherche d’images inversée pour voir si ses photos figurent sur d’autres sites. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit de la souris sur une image de la personne :
• Cliquez sur "Copier".
• Vérifiez sur images.google.com en collant l’image.
5. Ne payez jamais quelqu’un que vous n’avez pas rencontré, surtout en ligne.
Ne communiquez pas vos informations financières, ne rechargez pas une carte de paiement, n’envoyez pas de cadeaux ou d’argent à une personne que vous n’avez pas rencontrée en personne.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants