Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Allianz France lance une campagne de sensibilisation au cyberharcèlement : « Le revers de la médaille » avec le soutien de la Team Allianz

février 2024 par Marc Jacob

A l’occasion du Safer Internet Day, journée internationale de prévention qui vise à encourager les comportements numériques responsables, Allianz France lance une campagne de sensibilisation contre le cyberharcèlement intitulée « Le revers de la médaille ».

Ce dispositif mettra en lumière les témoignages des 8 athlètes de la Team Allianz qui, comme beaucoup de sportifs de haut niveau, ont été confrontés au cyberharcèlement.
Le point d’orgue de cette campagne : une exposition ouverte à tous qui se tiendra mardi 6 et mercredi 7 février 2024 sur le parvis de l’Hôtel de ville de Saint-Denis.

Plus de 4 Français sur 10 déclarent avoir été́ victimes de cyberviolences. Le phénomène touche en particulier les 18-24 ans, qui sont 87% à avoir subi du cyberharcèlement, les personnes LGBTQI+ (85%), les personnes racisées (71%) et les femmes de moins de 35 ans (65%) (1).
Allianz France et les athlètes de la Team Allianz se mobilisent contre le fléau du cyberharcèlement
Le sport étant à l’honneur cette année avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Allianz France a fait le choix d’aborder le cyberharcèlement à travers les témoignages des athlètes de sa Team Allianz :
• Clarisse Agbégnénou, double championne Olympique de judo et sextuple championne du Monde – cat - de 63kg, porte-drapeau de l’Equipe de France à Tokyo, judokate française la plus titrée de l’histoire
• Antoine Adelisse, quintuple champion de France et champion d’Europe de Big Air (ski freestyle) 2021, membre de la sélection Olympique JO d’hiver 2022
• Oscar Burnham, 3ème au championnat du monde de slalom (para ski alpin), Equipe de France Jeux Paralympiques d’hiver 2022
• Carlota Dudek, championne de France 2021 de breaking
• Michaël Jérémiasz, ancien N° 1 mondial et champion Paralympique de tennis en fauteuil – détenteur de 7 titres du Grand Chelem
• Juliette Lacome, 3ème mondiale junior de surf
• Loïc Piétri, ancien champion du Monde de Judo et membre de la sélection Olympique à Rio en 2016
• Typhaine Soldé, athlétisme handisport – saut en longueur – Vice-championne de France 2020, membre de l’Equipe de France Jeux Paralympiques de Tokyo 2020
Si les moments de gloire des sportifs sont connus de tous, les injures et le harcèlement qu’ils subissent au cours de leur carrière le sont moins. De même on ne se doute pas toujours que son propre entourage (famille, amis, collègues…) ait à faire face à ce type de situation.
Intitulée « Le revers de la médaille », cette campagne « choc », conçue par Allianz France, en collaboration avec l’agence Ogilvy Paris, vise à lever le voile sur ce phénomène et sensibiliser le grand public au cyberharcèlement grâce aux témoignages des 8 sportifs de la Team Allianz qui révèlent les insultes les plus marquantes qu’eux-mêmes ou leurs pairs ont eu à subir.
Ces propos ont été gravés au dos de leurs médailles qui seront exposées, en libre accès, les 6 et 7 février 2024, sur le parvis de l’Hôtel de ville de Saint-Denis (2 place du Caquet, 93200 Saint-Denis, Seine Saint-Denis). La scénographie de cette exposition gratuite a été pensée pour mettre en valeur le contraste entre le prestige de ces trophées et le dénigrement auquel les sportifs peuvent être confrontés sur les réseaux sociaux notamment.
Cette campagne est également déclinée sur le compte Instagram dédié au sport Le Vestiaire Allianz depuis le 2 février et relayée par les influenceuses @manonlanza, @thegingerchloe et @6nissa, qui ont immédiatement répondu présentes, ce sujet les touchant particulièrement.
Par ailleurs, les athlètes Carlota Dudek et Typhaine Soldé évoqueront leur expérience en matière de cyberharcèlement. Ces témoignages face caméra seront l’occasion de les faire réagir à des commentaires du grand public sur le sujet recueillis par micro-trottoir. Ces vidéos seront diffusées sur le compte Le Vestiaire Allianz au mois de mars.
« Les sportifs sont souvent la cible de harcèlement et d’insultes en tout genre sur les réseaux sociaux, ce qui représente le revers de leurs succès sportifs. Ces athlètes sont pourtant des « role models » pour la population. Avec cette campagne « Le revers de la médaille », conçue avec l‘agence Ogilvy Paris, les dévoiler vulnérables face au cyberharcèlement interpelle et permet de tisser un lien de confiance avec le public. A quelques mois de Paris 2024, Allianz France explore ainsi un habile passage de relais de l’athlète à la personne à travers un sujet sociétal de plus en plus préoccupant, qui touche malheureusement de plus en plus d’individus » explique Christophe Dépont, directeur Marque, Publicité, Réseaux sociaux et Partenariats d’Allianz France.
Allianz France accompagne ses assurés confrontés au cyberharcèlement
Le cyberharcèlement s’exprime sous plusieurs formes : diffusion de rumeurs, envois répétés de messages d’insultes... C’est un délit passible d’une amende et/ou d’une peine d’emprisonnement. Les victimes peuvent notamment demander le retrait des publications à leur auteur ou au responsable de la plateforme et porter plainte.
Afin de les aider dans leurs démarches, Allianz France propose un « Renfort vie numérique » dans son contrat de Protection Juridique. Cette option couvre l’ensemble des personnes du foyer de l’assuré(e) et permet de se faire accompagner par des juristes lors de litiges liés à l’e-réputation et l’usurpation d’identité.
Par ailleurs, le cyberharcèlement peut engendrer un mal-être chez les victimes (perte de confiance en soi, insomnies, dépression, …). Avec un accès de plus en plus précoce aux réseaux sociaux et autres plateformes, les enfants et adolescents sont particulièrement exposés. Aussi, en cas de traumatisme causé par un évènement de ce type, l’assurance scolaire d’Allianz France prend en charge 12h d’accompagnement psychologique en cabinet.
La complémentaire Santé d’Allianz France permet également à ses assurés de bénéficier d’un soutien psychologique grâce au dispositif Mon soutien Psy donnant accès à 8 séances remboursées par an et au forfait "médecines douces" inclus dans certaines formules et prenant en charge les consultations de psychologues jusqu’à 280 € selon les contrats.
Allianz France propose aussi un accompagnement psychologique à ses assurés dans ses contrats de Prévoyance destinés aux particuliers et aux travailleurs Non-Salariés (TNS). Ce service comprend 3 entretiens téléphoniques avec un psychologue via Allianz Assistance ainsi que la prise en charge de 12 séances de consultation en cabinet.
« Ordinateurs, téléphones, tablettes... nous passons de plus en plus de temps derrière nos écrans. Nos relations digitales se développent ainsi davantage via les réseaux sociaux, applications et jeux en ligne. Cette proximité numérique qui souvent renforce le lien social, ne doit pas nous faire oublier les risques, réels et parfois dévastateurs. Cette campagne de prévention contre le cyberharcèlement est l’occasion de rappeler que nous proposons des solutions concrètes pour guider et accompagner les démarches juridiques de nos clients dans le cadre de leur vie numérique. En cas de coup dur, un juriste dédié leur apporte conseil et soutien, y compris financier en prenant en charge tout ou partie des frais de justice » explique Cyril Leclerc, directeur général délégué d’Allianz Protection Juridique.
• Source : Etude Ipsos « Cyberviolence et cyberharcèlement : le vécu des victimes »
Visuels


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants