Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Akamai poursuit son programme de développement du cloud en bordure de l’Internet

février 2024 par Marc Jacob

Akamai Technologies dévoile ses plans pour intégrer à grande échelle de nouvelles capacités de Cloud Computing à son réseau en bordure de l’Internet. Le Generalized Edge Compute (Gecko) d’Akamai fait progresser la stratégie d’Akamai, consistant à devenir la plateforme de Cloud Computing par excellence pour les entreprises qui souhaitent offrir de meilleures expériences en exécutant les charges de travail au plus près de l’utilisateur final, des points terminaux et des sources de données.

La décision d’Akamai intervient à un moment particulièrement intense pour le secteur des nouvelles technologies. Dans une étude mondiale réalisée en 2023, ClearPath Strategies a constaté que deux tiers des décideurs informatiques ont déclaré que leur utilisation des services cloud distribués devrait augmenter au cours des 12 prochains mois. Plus d’un tiers des personnes interrogées avaient également indiqué que les avantages du cloud distribué, incluant des capacités de traitement et d’analyse rapide des données d’IA (intelligence artificielle) et d’apprentissage automatique, sont essentiels à leur stratégie informatique.

Cette nouvelle initiative est la dernière mesure en date de la stratégie pluriannuelle d’Akamai visant à devenir une plateforme clé pour les environnements multicloud des entreprises. Il s’agit d’une nouvelle étape dans la traduction de la vision de l’entreprise pour un nouveau type de cloud, conçu pour répondre aux besoins des applications qui nécessitent des performances plus élevées, une latence plus faible et une véritable évolutivité globale que les architectures cloud actuelles ne peuvent fournir.

Akamai a mené des essais préliminaires de Gecko auprès plusieurs de ses entreprises clientes. L’entreprise prévoit que les clients des domaines de l’inférence dans l’IA, des jeux vidéos en réseau, des réseaux sociaux et du streaming seront les premiers à tirer parti de la puissance de Gecko. Akamai envisage de futurs scénarii de déploiement dans des domaines tels que la vente au détail immersive, l’informatique spatiale, l’analyse de données et l’IoT industriel et grand public.

Les architectures industrielles actuelles traitent séparément les réseaux dans le cloud et les réseaux en bordure de l’Internet. Gecko est conçu pour permettre le déploiement d’une plateforme unique sur le réseau mondial, existant en bordure de l’Internet d’Akamai, en tirant parti des outils, des processus et des capacités d’analyse actuelles pour fournir une expérience cohérente sur l’ensemble du continuum de l’informatique, du cloud à la bordure de l’Internet. Gecko transférera l’informatique traditionnelle plus lourde, habituellement confinée aux centres de données centralisés, en bordure de l’Internet du réseau d’Akamai. Cela permettra à l’entreprise de proposer des services informatiques complets à des centaines d’endroits auparavant difficiles d’accès, permettant ainsi aux clients de rapprocher les charges de travail de leurs utilisateurs finaux.

En déployant des ressources déployant le cloud à des emplacements que les fournisseurs traditionnels de cloud ont eu du mal à atteindre, les développeurs n’auront plus à se demander s’il faut construire pour le cloud ou pour la bordure de l’Internet. Alors que les développeurs exigent davantage de leurs fournisseurs de cloud et solutions en bordure de l’Internet, Akamai entend débloquer des opportunités d’innovation sur l’ensemble du continuum de l’infrastructure IT en favorisant la convergence nécessaire pour mettre la puissance du Cloud Computing en bordure de l’Internet, laquelle était impossible à réaliser avant Gecko.

L’ampleur du réseau d’Akamai, qui comprend 4100 points de présence dans le monde entier, fait d’Akamai Connected Cloud la plateforme cloud la plus distribuée au monde. Les 25 années d’expérience d’Akamai dans la gestion de réseaux massivement distribués, entièrement automatisés, hautement efficaces et exceptionnellement fiables lui confèrent une position unique parmi les principaux fournisseurs de cloud au monde. Les hyperscalers ont dominé le marché en s’appuyant sur un modèle de cloud centralisé vieux de dix ans, qui mettait l’accent sur la puissance de calcul scale-up, au détriment de la portée. Les petits fournisseurs de solutions en bordure de l’Internet et de CDN (réseau de diffusion de contenu) se sont quant à eux concentrés sur l’extension de la portée scale-out en échange de la puissance de calcul. En ajoutant Linode à son réseau et en développant davantage de régions de traitement au cours de l’année écoulée, Akamai a transformé Akamai Connected Cloud en la plateforme de Cloud Computing la plus distribuée de la planète. Akamai prévoit que sa capacité à exploiter la puissance du cloud et de la bordure de l’Internet lui donnera un avantage concurrentiel certain, alors que le secteur est confronté à une demande croissante pour offrir de meilleures performances en termes de prix, une latence plus faible et une sécurité plus robuste pour les applications et les données, construites et déployées sur un continuum de traitement plus large. Cet avantage, associé à l’expérience unique d’Akamai en matière de réseaux distribués, doit permettre aux clients d’accéder à un cloud plus puissant, plus portable, plus facile à utiliser et moins coûteux.

La feuille de route Gecko d’Akamai : intégrer le calcul dans des endroits difficiles d’accès

Akamai déploie une feuille de route rapide mais pragmatique pour Gecko. Dans sa première phase, annoncée aujourd’hui, Akamai vise à intégrer le calcul avec prise en charge des machines virtuelles dans 100 villes d’ici la fin de l’année. En 2024, Akamai a déjà déployé de nouvelles régions Gecko à Hong Kong SAR, Kuala Lumpur (Malaisie), Querétaro (Mexique) et Johannesburg (Afrique du Sud), ainsi que dans des villes sans présence concentrée d’hyperscalers, notamment Bogota (Colombie), Denver (Colorado), Houston (Texas), Hambourg (Allemagne) et Marseille (France). Le déploiement d’une dixième région Gecko à Santiago du Chili est prévu pour la fin du premier trimestre. En plus de ces 10 nouveaux sites Gecko et de ses 25 régions de calcul existantes, Akamai a l’intention d’ajouter des centaines de villes à son empreinte mondiale de Cloud Computing au cours des prochaines années.

Pour la deuxième phase de Gecko, qui devrait démarrer plus tard cette année, l’entreprise prévoit d’ajouter des conteneurs à l’offre. En ce qui concerne la troisième phase de Gecko, Akamai prévoit d’ajouter l’orchestration automatisée de la charge de travail afin de permettre aux développeurs de créer plus facilement des applications sur des centaines de sites distribués, l’objectif final étant de créer une expérience utilisateur cohérente entre chaque région de traitement centrale et la bordure de l’Internet.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants