Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

World Backup Day : selon le Veeam Data Protection Report 2021, les décideurs français anticipent d’exploiter la sauvegarde dans le cloud d’ici 2023

mars 2021 par Veeam Software

À l’occasion de l’édition 2021 du World Backup Day, le Veeam Data Protection Report 2021 observe que les décideurs ont pris conscience du besoin de moderniser les capacités de protection des données de leurs entreprises, en améliorant la fiabilité et l’efficacité des sauvegardes et en réduisant la complexité et les coûts. C’est pourquoi 73% des entreprises françaises prévoient de faire des services cloud leur méthode principale de protection des données d’ici 2023.

Alors que les entreprises adoptent le cloud comme principale méthode de protection des données, elles anticipent également de transformer leur mode de consommation en matière de services de sauvegarde. En effet, 42 % d’entre eux déclarent vouloir avoir recours à la sauvegarde dans le cloud gérée par un fournisseur de sauvegarde as-a-Service (BaaS). Les entreprises pourraient ainsi véritablement moderniser leur système de protection des données. Elles pourraient également éliminer les investissements coûteux en mode Capex et les processus manuels chronophages qui manquent de précision.

La protection des données représente un obstacle à la transformation numérique (DX). Selon le Veeam Data Protection Report 2021, elle a forcé 28 % des entreprises françaises à freiner ou à stopper leurs initiatives de DX au cours des 12 derniers mois. Les processus de sauvegarde sont inadaptés et contribuent largement à cet état de fait : les entreprises déclarent que 14 % de l’ensemble de leurs données ne sont potentiellement pas protégées. Enfin, les opérations de sauvegarde autogérées à l’aide d’outils exclusivement sur site laissent leurs données vulnérables et retardent leurs initiatives de DX.

Les décideurs déclarent que leurs entreprises ont besoin d’une solution de sauvegarde primaire qui garantit fiabilité et efficacité, tout en réduisant les risques. Un élément essentiel pour les entreprises qui sont à la recherche d’une nouvelle solution de sauvegarde primaire réside dans l’amélioration du taux de réussite des sauvegardes. Parmi les autres motivations, on note notamment l’augmentation du retour sur investissement (ROI), la réduction des coûts logiciels et matériels et l’amélioration des accords de niveau de service (SLA) en matière de RPO (perte de données maximale admissible) ou RTO (durée maximale d’interruption admissible)

« Les entreprises françaises sont conscientes qu’une dépendance excessive aux systèmes IT existants et aux solutions de protection des données vieillissantes constitue un frein pour leur transformation numérique en cours, c’est pourquoi les décideurs prévoient d’intensifier l’usage de la sauvegarde dans le Cloud ou d’opter pour des offres de sauvegarde en mode service (BaaS) » déclare Thierry Lottin, Country Manager France chez Veeam. « L’entreprise peut ainsi s’appuyer sur l’infrastructure et les services du fournisseur Cloud, maitriser l’intégralité de son budget, bénéficier d’une certaine flexibilité en ne payant qu’à l’utilisation et libérer du temps et des ressources IT. Cela leur permet également de s’assurer que les processus tels que les mises à jour logicielles, les correctifs et les tests sont automatisés, par opposition à la dépendance de processus manuels. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants