Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Wi-Fi public : attention aux cyber risques

juin 2018 par McAfee

Pendant les congés d’été, les Français resteront fortement connectés grâce à leurs smartphones. Pour beaucoup, cela passe par une connexion à un réseau Wi-Fi public, notamment dans l’un des 44 aéroports du territoire. En 2017, 27 083 425 de personnes y avaient transité, mettant potentiellement en danger leurs données personnelles via les points de connexion publics.

En effet, les Français privilégient la facilité d’accès à la sécurité. Ils sont prêts à utiliser des points d’accès Wi-Fi non-sécurisés (65 %), au risque de mettre en danger leurs informations personnelles et leur vie privée. Seuls 36 % d’entre eux s’assurent qu’un point d’accès Wi-Fi est bien sécurisé avant de s’y connecter.

Interrogés sur la qualité de la protection de leurs données, les Français estiment qu’elles sont autant (56 %), voir plus sécurisées (10 %) sur leur lieu de vacances que chez eux[1]. Pourtant, un réseau Wi-Fi public présente des risques. Le hotspot, dit « ouvert », permet à chaque utilisateur de s’y connecter. Mais il offre également une porte d’entrée aux hackers vers leurs appareils et données personnelles. En effet, un réseau non sécurisé n’oppose pas de résistance à une attaque de cybercriminel. Dès lors qu’il est parvenu à pénétrer dans un appareil, le pirate a accès à toutes les données personnelles qui s’y trouvent : contacts, photos, mails voir historique de géolocalisation.

Pour protéger smartphone et données personnelles, il convient d’agir avec prudence et de privilégier des sites neutres. Exit l’interface de sa banque ou encore ses mails personnels qui contiennent des informations hautement sensibles devant être protégées. En cas de doute, il est plus sûr d’éviter de se connecter au réseau Wi-Fi proposé. Il vaut mieux manquer un tweet que risquer sa vie numérique. Enfin, il est plus prudent d’anticiper l’installation d’un réseau virtuel privé (VPN) pour sécuriser la connexion.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants