Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Websense présente Essential Information Protection

mai 2008 par Emmanuelle Lamandé

A l’occasion d’un passage à Paris, Leo Cole, Vice Président Marketing, et Sophie Pellissier, Director Marketing EMEA, accompagnaient Dominique Loiselet, Directeur Général de Websense France, pour une présentation de leur nouvelle approche Essential Information Protection. Cette approche combine une connaissance d’Internet, des utilisateurs et du contenu, afin de bloquer les menaces à la source et de contrôler le "qui, quoi, où et comment" de la sécurité réseau.

Pour répondre à un besoin de communication et de collaboration en temps réel, l’adoption des applications 2.0 se propage actuellement à un rythme accéléré, au détriment des applications classiques de bureau. Les collaborateurs introduisent des contenus Web 2.0 dynamiques, des applications et des widgets, dans l’environnement informatique de l’entreprise à des fins légitimes ou non. Selon IDC, deux tiers des entreprises utilisent actuellement au moins une application Web 2.0. Mais, l’emploi de ces nouvelles technologies sans sécurité efficace peut s’avérer désastreux.

« Nos chercheurs en sécurité ont découvert que, pour la première fois dans l’histoire, le nombre de sites Web légitimes attaqués par les hackers dépasse le nombre de sites développés dans un but malveillant. Les solutions classiques de sécurité n’ont pas été conçues dans la perspective de ce type d’attaques des contenus. Seul Websense dispose des éléments essentiels pour assurer une protection complète des contenus » souligne Leo Cole.

Websense propose une nouvelle approche, appelée Essential Information Protection. Cette protection intelligente de contenu, proposée par Websense, apporte aux entreprises une défense intégrée et un contrôle des données sensibles s’adaptant à la politique de l’entreprise. Websense vous permet ainsi de contrôler les données, les emails, le Web, en vous renseignant sur les points suivants :
- Qui est autorisé à accéder à des sites Internet précis, certaines applications ou données sensibles
- Quoi - quelles données sont critiques pour votre entreprise et doivent être protégées contre les fuites accidentelles ou intentionnelles
- Où - les sites Internet auxquels vos collaborateurs ont accès et le trafic de données en toute sécurité
- Comment - de quelle manière vous autorisez la communication de données sensibles et comment les ressources sur Internet peuvent être utilisées sans danger et de manière productive pour votre entreprise.

Le nouveau réseau Websense ThreatSeeker permet d’analyser chaque jour plus d’un milliard de contenus et détecter les menaces qu’ils contiennent. Il repose en partie sur la technologie Websense ThreatSeeker présentée en 2006 et enrichie notablement depuis avec des outils de recherche développés en interne ou intégrés par acquisition de SurfControl et PortAuthority, le nouveau réseau ThreatSeeker s’appuie sur plus de 50 millions de moteurs de recherche virtuels qui collectent des données dans le monde entier, identifient et analysent chaque jour des milliards de contenus Internet divers : codes malveillants, sites Web, emails, applications, données structurées ou non structurées. Le réseau ThreatSeeker fournit la connaissance de l’Internet aux solutions de sécurisation Web, de messagerie et des données de Websense, qui permettent ainsi la protection des clients.

Au cours du deuxième trimestre 2008, Websense prévoit de lancer une nouvelle génération de ses produits intégrant les premières fonctionnalités évoluées de classification en temps réel et des outils de contrôle intelligent des données applicatives sur le réseau de l’entreprise ou en dehors de celui-ci. « Courant de l’été prochain, Websense proposera une solution permettant d’analyser le contenu à la volée. Le Web 2.0 génère du contenu sur lequel nous n’avons aucun contrôle, c’est pourquoi nous allons mettre sur la gateway la sécurité du Web 2.0. ».


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants