Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Vie privée/Données personnelles : l’AFCDP endosse la Déclaration du Groupe Article 29

janvier 2015 par AFCDP

Lors de la conférence organisée la semaine prochaine, mardi 27 janvier 2015, par l’AFCDP ( http://www.afcdp.net/9eme-Universit... ) , la Présidente de la CNIL reviendra sur la Déclaration du G29, qu’elle a présentée à l’Unesco courant décembre en présence du Premier ministre.Le 8 décembre 2014, à l’Unesco et en présence du Premier ministre, la Présidente de la CNIL a dévoilé la « Déclaration commune des autorités européennes de protection des données réunies au sein du groupe de l’article 29 ( http://europeandatagovernance-forum... ) ».

Ce jour, l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel) endosse cette déclaration dans laquelle elle se reconnait pleinement.

Le défi consiste à remédier à la crise de confiance que les révélations d’Edward Snowden ont générée et de régler la question sous-jacente du contrôle de l’accès à ces quantités gigantesques de données personnelles. Comment construire un cadre qui permette à la fois aux entreprises privées et aux organisations d’innover, d’offrir des produits et services qui répondent aux demandes des consommateurs et aux besoins publics, aux services de surveillance et de renseignement de remplir leurs missions dans le cadre de la loi, et de ne pas sombrer pour autant dans une société de surveillance ?

Comme l’indique le premier point de la déclaration du G29, « La protection des données à caractère personnel est un droit fondamental. Les données à caractère personnel ne peuvent être traitées comme un seul objet de commerce, un actif économique ou un bien de consommation. »

L’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel) se reconnait pleinement dans les quinze points de cette déclaration, qu’elle vient d’endosser.

Les projets européens de règlement et de directive relatifs à la protection des données doivent assurer un haut niveau de protection des données aux personnes, conforme aux valeurs et droits fondamentaux de l’Europe.

« Dans la continuité de ce que fait le CIL aujourd’hui, le futur Délégué à la protection des données doit être un acteur clé de la protection des données personnelles dans la proposition de règlement » déclare Paul-Olivier Gibert, Président de l’AFCDP, « Cet expert contribuera à rendre plus effective la protection des données personnelles, à réduire les contraintes administratives inutiles, et à créer la confiance ».

Les projets européens de règlement et de directive relatifs à la protection des données doivent être adoptés en 2015. Outre contribuer à l’unification du marché numérique européen, ces textes doivent assurer un haut niveau de protection des données aux personnes, conforme aux valeurs et droits fondamentaux de l’Europe.

« Les propositions que nous avons formulées auprès de Bruxelles ( http://www.novosite.nl/editor/asset... in French.pdf ) , via la Confédération européenne des organisations de protection des données (CEDPO), vont dans ce sens » ajoute Paul-Olivier Gibert.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants