Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Vertiv et 451 Research publient un nouveau rapport sur l’état et les éléments techniques moteurs du déploiement de la 5G

avril 2019 par Vertiv et 451 Research

Vertiv et 451 Research révèlent les résultats de l’étude « Telco Study Reveals Industry Hopes and Fears : From Energy Costs to Edge Computing Transformation » , menée auprès de plus de 100 opérateurs télécoms à travers le monde, sur les stratégies et opportunités de la mise en place de la 5G. L’étude englobe les plans de déploiement, les services supportés par des déploiements anticipés et les outils techniques favorisant le succès de la 5G.

Le rapport révèle l’optimisme des opérateurs quant aux perspectives du marché de la 5G et la progression dynamique, selon leurs plans de déploiement. 12% des opérateurs prévoient de déployer des services 5G en 2019, et 86% d’entre eux prévoient de déployer la 5G d’ici 2021. Selon l’enquête, ces services seront axés sur le support des services de données existants (96%) et des nouveaux services aux consommateurs (36%). Environ un tiers des répondants (32%) espèrent soutenir les services aux entreprises existants, et 18% disent qu’ils envisagent de fournir de nouveaux services aux entreprises.

A mesure que les réseaux évoluent et que la couverture s’étend, la technologie 5G deviendra elle-même un facteur clé de l’émergence de nouveaux cas d’utilisation Edge qui nécessitent une bande passante élevée et une transmission de données à faible latence. Comme c’est le cas par exemple de la réalité virtuelle et augmentée, les soins de santé numérique et les maisons, bâtiments, usines et villes intelligents.

Toutefois, l’ampleur du défi est telle que la majorité des répondants (68%) ne s’attendent pas à atteindre une couverture 5G totale avant 2028 ou plus tard. Ils sont 28% à espérer avoir une couverture totale d’ici 2027, tandis que seulement 4% comptent sur une couverture totale d’ici 2025.

« Bien que les opérateurs de télécommunication comprennent l’opportunité que représente la 5G, ils sont aussi conscients de la transformation du réseau nécessaire pour supporter les services 5G », déclare Martin Olsen, vice-président des solutions intégrées et Edge chez Vertiv. « Ce rapport apporte un éclairage sur les défis auxquels ils sont confrontés et renforce le rôle qu’une infrastructure réseau innovante et économe en énergie jouera sur le succès de la 5G ».

L’enquête a révélé qu’une majorité d’opérateurs télécoms (37%) avait déployé ou prévoyait de déployer (47%) des sites appelés MEC (Multi-Access Edge computing), qui intègrent les capacités du cloud directement au réseau d’accès radio.

Avec la mise en place de ces nouveaux sites informatiques supportant la 5G, la capacité de surveiller et de gérer à distance des réseaux qui se densifient devient de plus en plus critique pour en maintenir la rentabilité. Dans le domaine de la gestion à distance, la gestion de l’infrastructure des datacenters (DCIM) a été identifiée comme l’outil le plus important (55%), suivie par la gestion de l’énergie (49%). La télémaintenance sera cruciale, car le rapport suggère que la densification du réseau requise pour la 5G pourrait obliger les opérateurs à doubler le nombre de points d’accès radio dans le monde au cours des 10 à 15 prochaines années.

Le sondage a également demandé aux répondants d’identifier leurs mesures pour faire face aux problèmes d’énergie aujourd’hui et dans les cinq années à venir, lorsque de grandes parties du réseau soutiendront la 5G, ce qui, selon 94% des participants, devrait accroître la consommation d’énergie de leur réseau. Parmi les principales conclusions :

- La réduction des conversions AC - DC est un domaine prioritaire aujourd’hui pour 79% des répondants, et pour 85% il le sera dans cinq ans.
- Au cours des cinq prochaines années, les nouvelles techniques de refroidissement connaîtront le plus grand bond en avant en matière d’adoption. Actuellement utilisé par 43% des opérateurs de télécommunications dans le monde, ce chiffre devrait passer à 73% d’ici cinq ans.
- L’évolution des batteries au plomb étanche (VRLA) vers les batteries lithium-ion montre également une croissance significative. Actuellement, 66% des opérateurs mettent à niveau leurs batteries. Dans cinq ans, ce chiffre devrait passer à 81%.

« La 5G représente l’évolution la plus importante et la plus difficile à laquelle l’industrie des télécommunications n’ait jamais été confrontée », a déclaré Brian Partridge, vice-président de la recherche chez 451 Research. « Le secteur reconnaît l’ampleur de ce défi et le besoin de technologies et de services propices au maintien de sa rentabilité en gérant plus efficacement des réseaux toujours plus distribués et en atténuant l’impact des coûts énergétiques plus élevés. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants