Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Verizon Business présente les 10 grandes orientations technologiques qui marqueront les entreprises en 2008

janvier 2008 par Verizon Business

Les Directeurs des Systèmes d’Information s’interrogent sur les actions essentielles dans leur domaine en 2008. Parmi leurs « bonnes résolutions » du Nouvel an, Verizon Business a détecté dix grandes tendances technologiques.

Voici les dix tendances les plus actuelles détectées par Verizon Business pour 2008 :

La poursuite de la mondialisation

Les entreprises continueront à élargir leurs frontières en 2008, en implantant leurs collaborateurs, leurs bureaux et leurs usines dans le monde entier. Même si la mondialisation peut aider les entreprises à maîtriser leurs coûts, la mondialisation posera de nouveaux problèmes aux multinationales, par exemple quant à la manière de déployer une infrastructure de communication fiable pour des bureaux situés aussi bien à Séoul qu’à Rome ou Rio de Janeiro. De plus en plus, les entreprises auront besoin de réseaux très performants permettant à des applications conçues pour fonctionner au sein du siège, d’être utilisées de la même manière et en toute sécurité quel que soit l’emplacement des utilisateurs et le site où elles sont installées.

La sécurisation de l’entreprise étendue

Au cours de l’année à venir, la prolifération des données va encore s’accentuer, car les entreprises cherchent à ouvrir leurs frontières pour se connecter à leurs partenaires, leurs fournisseurs et leurs clients. Plus que jamais, elles devront savoir en permanence où se trouvent leurs données et mettre au point une stratégie pour assurer leur sécurité. Il leur faudra aussi protéger chaque terminal, chaque application, chaque utilisateur et chaque équipement connecté à leur réseau, mais également vérifier que celui-ci n’est ouvert qu’aux utilisateurs autorisés. Cette tâche réclamera des compétences considérables, surtout à l’échelle mondiale.

La tendance verte se mondialise

De plus en plus, entreprises et pouvoirs publics verront dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), qui sont en train de converger, un moyen capital pour lutter contre le réchauffement de la planète en réduisant leur empreinte énergétique. Les services de conférence audio, vidéo et par internet remplaceront plus souvent les voyages d’affaires, réduisant ainsi les émissions de carbone tout en aidant à accroître la productivité des salariés, qui accompliront un travail réel au lieu de faire la queue devant les portiques de sécurité des aéroports. Les services géolocalisés intégrés dans les équipements portables et les services de gestion de présence sous IP renforceront aussi l’efficacité des activités de terrain : ils dirigeront les chauffeurs-livreurs et autres conducteurs vers leur destination de manière plus efficace et en consommant moins d’énergie. Un nombre croissant de consommateurs et d’entreprises renonceront aux factures et aux relevés sur papier au profit d’options électroniques qui leur apporteront une souplesse bien supérieure tout en permettant d’épargner des arbres.

Virtualisation et services informatiques à la demande

À une époque où les entreprises cherchent à utiliser leurs équipements avec un maximum d’efficacité, à respecter des objectifs écologiques et à renforcer la sécurité, aucune technologie ne semble plus prometteuse que celle-là. Il est aujourd’hui possible de remplacer de multiples serveurs dédiés – susceptibles d’être sous-utilisés et qui dans un centre de données réclament espace, énergie et refroidissement – par des serveurs virtuels partageant des ressources en réseau telles que des stockages communs. Les entreprises continueront à adopter ce modèle qui les aide à regrouper leurs centres de données et à réduire encore leurs frais. Il leur permet aussi de réagir rapidement à l’évolution de leurs besoins et prépare le terrain à « l’informatique en tant que service », dans laquelle le partage des ressources est géré sur le réseau du fournisseur du service.

Téléprésence

Demain, des réunions virtuelles de nouvelle génération se dérouleront dans les salles de réunion. Rendues possibles par les technologies vidéo « immersives » elles mettront face à face des gens du monde entier sans qu’ils aient à se déplacer. Malgré le prix élevé des équipements vidéos de pointe actuels, le coût total de ces solutions de vidéoconférence haut de gamme ira en diminuant grâce à des liaisons IP largement disponibles et toujours plus abordables. Outre les réunions internes, la téléprésence permettra aux entreprises de rencontrer leurs clients, partenaires et fournisseurs, et de plus en plus les systèmes de téléprésence haut de gamme seront capables de dialoguer avec les équipements de vidéoconférence traditionnels.

Infogérance/externalisation sélective

L’infogérance n’est certes pas une nouveauté, mais le mouvement en sa faveur ne se démentira pas en 2008. Et une tendance encore plus irrésistible se dessine : l’externalisation sélective (out-tasking), qui consiste à faire le tri entre les fonctions que l’entreprise conservera en interne et celles qu’elle délèguera à un tiers. Souplesse, extensibilité et accès à des niveaux de performances supérieurs, fiabilité accrue et plus grande sécurité feront de l’externalisation sélective un modèle de référence. Cette évolution est due à la complexité croissante de la gestion des réseaux étendus actuels et d’applications comme la VoIP ainsi qu’à la nécessité d’assurer aux utilisateurs finaux des possibilités importantes de mobilité et de portabilité. Avec l’externalisation sélective, les entreprises peuvent se consacrer à leur cœur de métier en confiant le reste du travail informatique à quelqu’un d’autre.

Smartphones et gestion de la mobilité

Grâce à leur smartphone, les professionnels travailleront plus dur en 2008 : de plus en plus, ils utiliseront courriers électroniques mobiles, listes de contacts et calendriers intégrés lorsqu’ils ne seront pas au bureau. Les entreprises vont donc dépenser plus en équipements mobiles ; elles devront aussi gérer et sécuriser de nombreux appareils dans le cadre de la mise en place de solutions de mobilité à l’échelle mondiale. La gestion de la mobilité deviendra une nouvelle croisade, elle aidera les entreprises à suivre, superviser, sécuriser et gérer les équipements mobiles qui se connectent à leur réseau.

Les communications unifiées

Gérer des appareils de communication multiples est une tâche complexe, mais qui va connaître une simplification spectaculaire avec l’accroissement du nombre d’entreprises utilisant les communications unifiées pour renforcer la collaboration entre leurs salariés, aussi bien au bureau qu’à l’extérieur. La généralisation progressive de la voix sur IP dans les lieux de travail rend possible une optimisation des communications tout en renforçant les possibilités. Elle permet notamment d’être joignable sur n’importe quel poste à l’aide d’un numéro unique, ainsi qu’une « rich presence » – la possibilité de voir qui est présent sur le réseau et comment atteindre chacun au mieux, que ce soit par téléphone, par message instantané ou par courrier électronique. Les soft-phones – des téléphones internet capables de se brancher sur tout réseau IP – permettent de maîtriser les coûts, surtout en ces temps de mondialisation où les travailleurs ont parfois besoin de joindre à partir de chez eux des collègues qui se trouvent dans d’autres régions du monde.

L’équilibre entre travail et vie privée

Les technologies de communication ont pris une telle place dans la vie de chacun de nous qu’une relation « amour-haine » s’est instaurée avec les smartphones et autres ordinateurs portables qui rendent de plus en plus floue la ligne de démarcation entre travail et domaine privé. En 2008, les professionnels auront encore du mal à trouver un équilibre entre ces deux mondes. Il est bon de pouvoir travailler à domicile. Cependant, dans un contexte de travail mobile, les entreprises doivent trouver comment sécuriser leurs données tout en fournissant les outils de collaboration et de mobilité dont leurs collaborateurs a besoin pour effectuer leur travail, de pratiquement n’importe quelle localisation. Les solutions d’accès à distance par Secure Socket Layer (SSL) les aideront à relever ce défi.

Un rôle stratégique pour le DSI

Les DSI joueront un rôle encore plus capital dans le choix des investissements qui aideront le plus efficacement leur entreprise à réduire ses coûts, augmenter sa productivité et atteindre leurs objectifs. Il leur incombera aussi de prendre des décisions concernant la gestion de la chaîne logistique et les améliorations environnementales. Aujourd’hui, pour réussir sur leur marché, les entreprises devront être capables d’intégrer étroitement les technologies à leur activité. En présentant la technologie sous un angle stratégique, les DSI sont devenus les stratèges des entreprises d’aujourd’hui, et cela se traduit au niveau des Directions Générales.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants