Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Verizon Business éclaire les directeurs informatiques sur les tendances 2009

décembre 2008 par Verizon Business

Dans le contexte bien réel de la mondialisation de l’économie, les entreprises cherchent toutes à identifier les investissements les plus porteurs et rentables à réaliser en 2009.

Dans ce contexte, Verizon Business a identifié 10 tendances technologiques afin d’aider les directions informatiques des entreprises et des administrations à en faire plus avec moins.

« Les conditions actuelles, aussi difficiles soient-elles, incitent les DSI à utiliser davantage les technologies mais de manière plus judicieuse », constate Nancy Gofus, vice-présidente senior de Verizon pour les solutions dédiées aux multinationales. « Nous sommes à une croisée des chemins où réduction des coûts et innovations technologiques peuvent se combiner pour créer de nouvelles opportunités commerciales, malgré la conjoncture économique défavorable. Chez Verizon Business, nous sommes toujours prêts à aider les grandes entreprises et administrations du monde entier à utiliser au mieux les technologies du monde des Communications pour accompagner et stimuler leur développement. »

Voici la liste Verizon Business des 10 tendances marquantes pour 2009 :

1/ Enterprise 2.0

Le monde du travail ne cesse de se transformer. Les habitudes d’hier cèdent rapidement la place à l’échange interactif des idées, stimulé par les outils de réseau social, comme Facebook, Wikis, Mash-ups, Twitter ou encore Digg-it. Le Web 2.0 devient l’Entreprise 2.0 : la richesse des fonctionnalités offertes donne naissance, dans les entreprises, à de nouveaux business models et permet d’imaginer de nouvelles stratégies. La suppression des barrières traditionnelles que sont les murs, les câbles, les horaires et les distances, à la faveur des nouveaux outils de réseau social (comme c’est le cas pour les multinationales distribuées) facilite plus que jamais l’interaction des professionnels avec le réseau étendu de leurs clients, fournisseurs, partenaires et collaborateurs, et ce de multiples manières. Misez sur l’Entreprise 2.0 pour passer la vitesse supérieure et transformer votre organisation grâce à de meilleures conditions de collaboration, de communications et de partage d’idées.

2/ L’activité prime sur le lieu de travail

Les organisations attendent de leurs collaborateurs qu’ils accomplissent leurs tâches, où qu’ils se trouvent. Le télétravail s’impose donc, naturellement, comme un impératif stratégique. Les gains de productivité des collaborateurs mobiles ou de ceux qui travaillent de chez eux sont manifestes, à condition qu’ils disposent d’une connexion sécurisée aux ressources de leur entreprise. Les gains pour l’environnement sont tout aussi évidents et les entreprises, administrations et municipalités sont de plus en plus conscientes de l’intérêt du télétravail et de l’« hoteling » (utilisation d’espace de bureau à la demande, comme pour une chambre d’hôtel) pour réduire la consommation d’énergie. Le télétravail, y compris les réunions virtuelles en haute définition, fera que le travail sera davantage considéré comme une activité que comme un lieu d’exercice. Les collaborateurs pourront ainsi recruter et fidéliser des professionnels compétents sans se soucier de leur localisation géographique. Les offres de mobilité gérée aideront les entreprises à mieux suivre la grande diversité des terminaux mobiles qui se connectent à leur réseau, ainsi qu’à les superviser, les sécuriser et les gérer.

3/ En faire plus avec moins

Partout, entreprises et administrations cherchent à en faire plus en dépensant moins. Elles ont recours aux services gérés ou préfèrent adapter leurs réseaux plutôt que d’en construire de nouveaux. Les services informatiques recherchent également les bonnes technologies, notamment des systèmes vocaux automatisés et suffisamment aboutis pour mieux conseiller les clients. 2009 sera l’année de la productivité. Aux entreprises de déterminer quelles fonctions elles doivent conserver en interne et celles qu’elles peuvent confier à un tiers extérieur. Dans un contexte de globalisation, de flexibilité et de choix des compétences, l’externalisation sélective s’impose comme le modèle à suivre. En ayant recours aux services gérés, les entreprises peuvent se consacrer à ce qu’elles savent faire le mieux et confier à des experts les tâches les plus spécialisées, comme celles relatives à l’informatique, à la sécurité, aux réseaux ou aux centres d’appels.

4/ Communications visuelles

La vidéo restera prépondérante dans les entreprises qui misent sur leurs connexions IP pour instaurer une culture de collaboration. La collaboration va se généraliser à tous les niveaux : depuis la salle de conférence jusqu’au téléphone portable en passant par les PC et les ordinateurs portables. En effet, les entreprises apprécient de plus en plus les gains financiers, de productivité et écologiques des réunions virtuelles par rapport aux déplacements d’affaires. La vidéo haute définition ne va pas tarder à s’imposer dans les groupes pour faciliter les communications entre collaborateurs, clients, fournisseurs et partenaires. En plus de la collaboration vidéo interactive, l’entreprise adoptera des fonctions vidéo pour la distribution de contenus à la demande, notamment pour les besoins de formation sur le lieu de travail. Les équipements vidéo haute définition étant de plus en plus abordables et compatibles entre eux, les entreprises vont pouvoir en équiper leurs terminaux IP et mettre leurs réseaux à niveau sans gros investissement.

5/ Les Communications Unifiées intégrées aux processus de l’entreprise

Si les communications VoIP sont le premier retour sur investissement d’un réseau IP, les communications unifiées en concrétiseront durablement les avantages. En effet, les communications unifiées consistent en l’intégration à des réseaux IP de divers systèmes, médias, terminaux et applications permettant de rationaliser les processus métier, d’accélérer la prise de décision et de réduire les coûts. Les communications unifiées étant à présent au cœur des stratégies de communication des entreprises, celles-ci s’intéressent de près à la téléphonie comme moteur de collaboration et de productivité. Les fonctions d’indication de présence au sein d’un environnement de communications unifiées sont une aide précieuse pour mieux contrôler le flux de travail et les échéances, en plus d’accélérer les communications. Et ensuite ? L’intégration des communications unifiées aux processus métier automatisés, où intelligence humaine et artificielle fonctionnent de concert dans un monde IP pour stimuler davantage encore la croissance.

6/ IPv6… prêts ? Partez

Les terminaux et systèmes accessibles par IP se multiplient à grande vitesse dans les entreprises. Or, rares sont celles qui disposent de données documentées sur ces ressources IP, quelle utilisation en est faite et lesquelles sont les plus déterminantes pour leurs opérations. C’est en sachant quels éléments équipés IP sont associés à tels ou tels besoins de l’entreprise que les dirigeants informatiques pourront établir la liste des données et applications prioritaires qu’il convient de protéger durablement en IPv6, mettant de côté celles qui s’avèrent inutiles ou contre-productives. Le protocole IPv6 s’imposera comme une nécessité pour les entreprises en quête de mobilité et d’évolutivité. Elles gagneront ainsi en performance et en rentabilité.

7/ Les logiciels sous forme de services

Les réseaux resteront sur le devant de la scène en 2009, plate-forme idéale pour la distribution de logiciels en tant que services, SaaS (software-as-a-service). Les entreprises voudront être servies en contenus, en applications et en mesures de sécurité à partir d’un environnement en ligne centralisé. La possibilité d’acquérir des ressources informatiques à la carte aidera les entreprises à mieux maîtriser leurs coûts tout en atteignant les niveaux voulus de sécurité, de performance, d’évolutivité et de fiabilité. Consommer des ressources informatiques (connectivité, serveur et stockage) uniquement quand il le faut permet de mieux gérer les coûts informatiques et d’éliminer les efforts et délais de configuration de chaque poste de travail. La centralisation sera le mot-clé des directions informatiques en 2009.

8/ Sécurité à 360°

Les professionnels vont devoir faire très attention aux questions de sécurité, au sein et en dehors du bureau. Chez eux comme en déplacement, ils devront considérer la sécurité comme une priorité. Cette sécurité à 360 degrés, mention obligatoire sur toute checklist informatique, implique de protéger les échanges de données sur et en dehors du réseau de l’entreprise et à l’échelle de l’entreprise étendue et mobile, de ses clients, partenaires, fournisseurs et collaborateurs. La sécurité concernera chaque terminal, chaque équipement et toutes les situations, physiques et logiques. A mesure que les frontières sont de plus en plus floues, maison et bureau devront bénéficier du même degré de protection.

9/ La nécessité stratégique de responsabilité écologique

Les entreprises évalueront leur responsabilité écologique et considéreront leurs investissements technologiques dans le cadre d’une stratégie bien plus globale. La responsabilité sociale des entreprises revêt de plus en plus d’importance aux yeux des collaborateurs, des clients et des investisseurs. Ce qui est bon pour l’environnement est également bon pour l’économie. Un rapport de The Climate Group, intitulé “Smart 2020 : Enabling the low carbon economy in the information age”, révèle que les technologies de l’informatique et des communications permettraient de réduire le volume mondial des émissions de CO2 de 15 % d’ici à 2020. Si les entreprises peuvent réduire leur consommation d’énergie, elles peuvent également réduire leur facture énergétique pour gagner en compétitivité. De surcroît, les entreprises les plus visionnaires s’attèlent déjà aux projets écologiques avant que les réglementations officielles ne les leur imposent.

10/ L’aide à la mise en conformité

Les questions de réglementation et de mise en conformité sont installées pour longtemps. En 2009, elles devraient même s’intensifier, en particulier dans le domaine informatique afin de garantir la pleine conformité des systèmes informatiques et l’existence des contrôles adaptés. Les entreprises ont intérêt à penser stratégie, à innover et à agir à bon escient. Les services professionnels et les tableaux de bord en ligne qui aident à suivre, superviser et activer des contrôles de conformité sont quelques-uns des moyens qui aideront les entreprises déterminées. Ces outils « intelligents » seront également utiles pour vérifier rapidement que les partenaires, les clients et les fournisseurs, membres du réseau étendu, se conforment bien aux normes et aux réglementations. Une question déterminante dans notre monde de plus en plus connecté.

« A ces prédictions, j’aimerais ajouter ceci, nous dit Mme Gofus : au cours de l’année qui vient, les entreprises du monde entier devront être agiles et réactives. Celles qui exploitent la technologie judicieusement pour tenir leurs objectifs métier tireront leur épingle du jeu et se renforceront même à long terme.

Nos experts sont formés pour accompagner les entreprises dans ces eaux mouvementées en leur fournissant un portefeuille complet de solutions de Communications sécurisées et intégrées, assorties de services gérés et professionnels qui les aideront à se consacrer à leur cœur de métier. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants