Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Veeam dévoile les résultats de son Veeam Data Protection Report 2021, sur l’état de la protection des données et de la transformation numérique

mars 2021 par Veeam Software

Veeam vient de dévoiler les résultats de son étude Veeam® Data Protection Report 2021, réalisée auprès de plus de 3000 décideurs informatiques au sein d’entreprises mondiales, dans le but de comprendre leur approche de la protection et de la gestion des données. Ses résultats révèlent que le COVID-19 a eu un impact significatif sur les dépenses en matière de transformation numérique, 40 % des entreprises mondiales considérant l’incertitude économique comme le principal frein à ce type de projets dans les 12 prochains mois, tandis qu’un tiers d’entre elles ont retardé ou suspendu leurs projets l’an dernier. Les problèmes de protection des données ralentissent les entreprises dans la mise en œuvre de leurs projets de transformation numérique ; 58 % des sauvegardes échouent, laissant les données sans protection. Enfin, sur fond de COVID-19 et de l’incertitude économique qui s’ensuit, citée par 40 % des décideurs comme la principale menace pour la transformation numérique de leur entreprise dans les 12 prochains mois, une protection insuffisante des données et les problèmes posés par la pandémie en matière de continuité d’activité freinent les projets dans ce domaine.

Un rapport qui révèle l’urgence d’une action pour soutenir la protection des données

Les capacités de protection des données de nombreuses entreprises aujourd’hui ne semblent pas capables de suivre le rythme de leurs exigences de transformation numérique, mettant en danger leur continuité d’activité et leur réputation et leurs résultats. Les pannes impromptues sont elles aussi courantes puisque 95 % des entreprises en ont subi au cours des 12 derniers mois et un serveur sur quatre en a connu au moins une l’an passé.

Selon Danny Allan, CTO et SVP stratégie produits de Veeam : « Il existe deux principales raisons à l’échec des sauvegardes et des restaurations : les premières se terminent par des erreurs ou débordent de la fenêtre qui leur est allouée, et les secondes ne répondent pas aux SLA exigés. En termes simples, si une sauvegarde échoue, les données demeurent sans protection, une situation très préoccupante pour les entreprises compte tenu des conséquences d’une perte de données et d’une interruption imprévue de l’activité, qui peuvent aller d’une réaction de rejet de la part des clients à une chute du cours de l’action. Le problème se complique encore sous l’effet de l’explosion des cybermenaces. Il en résulte un fossé incontestable entre les capacités de protection des données des entreprises et leurs besoins de transformation numérique. Il est urgent d’y remédier étant donné la pression que subissent les entreprises pour accélérer leur utilisation des technologies cloud afin de servir leurs clients dans l’économie numérique. »

Le COVID-19 a impacté les stratégies informatiques

L’approche « cloud first » (donnant la priorité au cloud) séduit de plus en plus de décideurs pour réorienter leur stratégie informatique en réponse à l’accélération numérique suscitée par le COVID-19. 91 % des entreprises ont intensifié leur utilisation des services cloud durant le premier mois de la pandémie – et la majorité compte poursuivre dans cette voie – 60 % prévoient d’ajouter des services cloud supplémentaires à leur stratégie informatique. Cependant, si les entreprises reconnaissent qu’il est nécessaire d’accélérer leur transformation numérique au cours des 12 prochains mois, 40 % admettent que l’incertitude économique menace leurs projets dans ce domaine.

Voici d’autres résultats marquants du Veeam Data Protection Report 2021 :

• Essor de la sauvegarde dans le cloud : la sauvegarde migre des solutions sur site vers des plateformes cloud gérées par un prestataire, dans une proportion égale à 29 % en 2020 et qui devrait atteindre 46 % en 2023.
• Gagner en fiabilité est le principal facteur motivant une grande entreprise à changer de solution de sauvegarde primaire, pour 31 % des participants à l’enquête.
• L’amélioration du retour sur investissement est le principal motif de changement pour 22 % des entreprises pour une solution plus économique.
• Ecart de disponibilité : 80 % des entreprises souffrent d’un « écart de disponibilité » entre la vitesse à laquelle elles peuvent restaurer leurs applications et celle à laquelle elles devraient le faire.
• Ecart de réalité : 76 % subissent un « écart de réalité » entre la fréquence de sauvegarde de leurs données et la quantité de données qu’elles peuvent se permettre de perdre après une panne.
• Modernisation de la protection des données : 46 % des entreprises à travers le monde noueront un partenariat avec un prestataire BaaS (Backup as a Service) d’ici à 2023 et 51 % prévoient d’adopter une solution DRaaS (Disaster Recovery as a Service) à la même échéance.


Méthodologie de l’enquête
Veeam a confié au cabinet indépendant Vanson Bourne la réalisation d’une étude quantitative sur les tendances du marché de la protection des données, les solutions adoptées et les perceptions des grandes entreprises à travers le monde. L’enquête a été menée auprès de 3000 décideurs informatiques (dans des entreprises de plus de 1000 salariés) de 28 pays, selon une méthode quantitative non biaisée de façon à assurer l’impartialité des résultats. HYPERLINK "http://twitter.com/JBuff"

Afin de déterminer comment répondre à ces problématiques, Veeam organise le premier événement virtuel mondial consacré à la modernisation de la protection des données, VeeamON 2021, qui se déroulera en ligne les 25 et 26 mai 2021. Près de 15 000 clients, partenaires et influenceurs ont assisté à l’édition virtuelle VeeamON 2020, tandis que des forums VeeamON régionaux se sont tenus partout dans le monde.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants