Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

VENAFI comment l’affaire de la cyberattaque à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

septembre 2021 par Kevin Bocek, vice-president of security strategy and threat intelligence chez Venafi

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (l’AP-HP) vient de s’excuser pour la fuite des données personnelles de 1,4 million de personnes ayant effectué un test de dépistage du Covid-19 à la mi-mai 2020. Comme expliqué, la violation concerne les données d’identité, les numéros de sécurité sociale ainsi que les données relatives au test de dépistage et les résultats.

Kevin Bocek, vice president of security strategy and threat intelligence chez Venafi commente cette annonce :

« À mesure que le secteur de la santé continue de se transformer numériquement et de relier davantage de systèmes entre eux, la complexité et les risques d’attaques augmentent de façon exponentielle. Ces facteurs signifient également que la surface d’attaque des pirates continue de s’élargir. Ces machines sont dotées de privilèges de confiance pour communiquer et envoyer des instructions les unes aux autres, avec des identités uniques. Une fois qu’un système est compromis, un pirate informatique peut voler l’identité de cette machine et l’utiliser pour se déplacer latéralement à travers les systèmes et exfiltrer les données sensibles, comme nous pouvons le voir ici".




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants