Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Université d’été d’Hexatrust : La France doit devenir une équipe pour gagner la campagne Cyber !

septembre 2022 par Marc Jacob

L’Université d’été d’Hexatrust a changé de nom cette année s’appeler les Université d’été de la Cybersecurité. Hexatrust a décidé pour l’édition 2022 de mettre les femmes de la cyber à l’honneur. Pour sa conférence d’ouverture, Hexatrust a bénéficier d’un panel de choix avec la venue de Guillaume Poupar le DG de l’ANSSI, de Michel Van Den Berg le président du Campus Cyber et de Monsieur Jean-Noël Barrot le ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications. Pour tous ces intervenants la France doit devenir une équipe pour gagner la campagne Cyber !

Jean-Noël De Galzain, Président d’Hexatrust a lancé cette nouvelle édition de l’université d’été d’Hexatrust en remerciant tous ses partenaires, le CESIN, le Clusif, la French Tech qui parraine cette édition. Il a fait une mention particulière pour les associations de femmes de la cyber le Ceyfis, Women 4Cyber et les femmes du numérique. Il a rappelé que cette année les Universités d’été d’Hexatrust a changé de nom pour s’appeler les Université d’été de la Cybersecurité. Pour lui la menace n’a jamais aussi élevé avec cet été la disparition de la société Clestra, spécialiste alsacien des cloisons de bureaux, qui suite à une attaque cyber a déposé le bilan, ou encore l’hôpital de Corbeil qui est encore paralysé suite à un ransomwares. Puis il a cèdé la parole à Guillaume Poupard DG de l’ANSSI et Michel Van Den Berg président du Campus Cyber pour ouvrir cette journée.

La menace est présente mais elle n’est pas une fatalité

Guillaume Poupard a adressé un de ses derniers messages avant son départ prochain de l’ANSSI, lors de cette conférence. Il rappelle que la menace est bien présente mais elle n’est pas une fatalité et nous sommes là pour y répondre. Le cyber est un prérequis pour le bon déroulement de la sécurité de la société. Pour lui, la sécurité de l’état n’est pas encore à l’optimum. Les critères de sécurité qui existe dans tous les autres domaines ne l’est pas encore dans l’informatique. Il n’y a pas que l’Etat qui doit faire la sécurité rappelle-t-il, mais c’est une équipe qui doit le faire et le Campus cyber est là pour soutenir cette équipe. La France doit être moteur en ce domaine et à un rôle à jouer au niveau européen.

Pour être une équipe il faut « transpirer dans le maillot » et être solidaire

Michel Van Den Berg explique que pour être une équipe il faut « transpirer dans le maillot » et être solidaire. Le campus est là pour s’entraîner accueil des startups, être innovant et apporter le lien entre les entreprises. L’objectif est de montrer que la France est une grande nation de la cybersécurité.

Jean-Noël de Galzain considère que la souveraineté a un sens mais il faut avoir aussi une ambition numérique. Si les entreprises fournisseurs sont au rendez-vous. Il faut que les clients le soient aussi.

L’écosystème du numérique et de la cyber sont stratégiques

Puis il a accueilli Jean-Noël Barrot le ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications qui a dessiné en quelques mots la stratégie cyber du gouvernement :
« L’écosystème du numérique et de la cyber sont stratégiques. Le numérique est porteur de nombreuses opportunités mais n’est pas sans risque dû aux attaques cyber. Aujourd’hui les experts de l’ANSSI sont au côté de l’hôpital de Corbeil mais aussi du Monténégro qui subit une attaque sans précédent. Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise est ciblée c’est tout un écosystème qui est touché. Monsieur Le Président de la République Emmanuel Macron a lancé plusieurs initiatives pour soutenir la sécurité des administrations et des systèmes de santé. Suite à l’attaque de l’hôpital de Corbeil un budget supplémentaire dédié aux hôpitaux a été débloqué pour renforcer la sécurité des hôpitaux. Il a salué l’engagement des personnels du système de santé pour remédier aux problèmes multiples suite aux attaques cyber qu’ils subissent. Pour renforcer les risques initiatives en matière de formation des PME, mais aussi les législations en matière de cyber comme NIS2 qui est en cours de finalisation au niveau européen. Il a souligné en les initiatives de l’état aussi en matière de formation. L’état souhaite accroître le chiffre d’affaires de la cyber, mais aussi de renforcer les formation et les emplois en ce domaine. La stratégie de l’état va vers l’aide à la création de startups mais aussi de renforcement d’entreprises plus mature. A l’échelle européenne, nous devons être plus ambitieux au niveau de la sécurisation des données en particulier contenu dans le Cloud. Il est nécessaire dans ce cadre de renforcer la sécurité du Cloud. » a-t-il conclu.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants