Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Une étude montre que 43 % des professionnels de l’IT utilisent encore des feuilles de calcul pour effectuer le suivi de leurs biens IT

février 2020 par Ivanti

Ivanti publie les résultats d’une enquête qui met en évidence les difficultés que rencontrent les services IT lorsqu’ils doivent aligner leurs processus d’ITSM (Gestion des services IT) et d’ITAM (Gestion des biens IT). D’après les données collectées par Ivanti, 43 % des professionnels de l’IT interrogés déclarent que les feuilles de calculs sont l’un des outils qu’ils utilisent pour le suivi des biens IT. En outre, 56 % ne gèrent actuellement qu’une partie du cycle de vie des biens. Les biens redondants risquent donc de représenter un danger, et de générer des achats inutiles et coûteux.

Les résultats de l’enquête montrent qu’il est nécessaire de mieux aligner les processus d’ITSM et d’ITAM, surtout lorsque l’on voit le temps passé à rapprocher les biens et l’inventaire. Près d’un quart des personnes interrogées signalent qu’elles consacrent plusieurs heures par semaine à ces opérations. Autre processus qui demande beaucoup de temps aux professionnels de l’IT : la gestion des biens dont la garantie/le contrat de support a expiré. 28 % des personnes interrogées affirment que le support de ces biens leur prend plusieurs heures par semaine. De plus, lorsqu’on leur demande si elles passent souvent du temps à dépanner des appareils pour finalement s’apercevoir qu’ils étaient encore sous garantie, 50 % des personnes interrogées répondent « parfois ».

« Il reste clairement une marge d’amélioration possible en termes de gestion des biens », déclare Ian Aitchison, Senior Product Director, Ivanti. « Bien que les équipes IT commencent à mieux suivre leurs biens, à collaborer avec les autres équipes et à mieux comprendre les avantages qu’il y a à combiner les processus liés aux biens et ceux liés aux services, elles perdent toujours du temps et de l’argent, car elles ne disposent pas des données nécessaires pour gérer efficacement leurs biens et leurs services, et les optimiser. »

Aux questions de l’enquête portant sur les avantages de la combinaison des processus d’ITSM et d’ITAM, les personnes interrogées mentionnent plusieurs souhaits :
- Meilleure visibilité sur leur parc IT : 63 %
- Augmentation de la productivité du personnel IT : 59 %
- Optimisation des coûts : 54 %
- Amélioration de la fourniture de services : 53 %

Ian Aitchison ajoute : « Lorsque l’ITSM et l’ITAM sont étroitement alignés et intégrés, de nombreux processus et activités sont mieux automatisés, plus efficaces et réactifs, et moins d’éléments passent au travers des mailles du filet. Les équipes IT disposent de davantage d’informations et sont mieux positionnées pour passer d’une approche réactive à des pratiques plus proactives, ce qui leur permet d’offrir un niveau de service plus élevé et d’être plus efficace à moindre coût. »

D’après cette enquête, les professionnels de l’IT sont également peu satisfaits des informations de bien (ou données) auxquelles ils ont accès dans leur entreprise. Lorsqu’on leur demande si elles intègrent et surveillent les données d’achat, les contrats et/ou les données de garantie dans le cadre de leur programme de gestion des biens IT, 39 % des personnes interrogées répondent oui, 42 % disent le faire en partie et 19 % répondent par la négative. Cela signifie que plus de 60 % des professionnels de l’IT manquent d’informations essentielles dans leur programme de gestion des biens IT pour gérer efficacement ces biens du début à la fin de leur cycle de vie.


Méthodologie
L’enquête porte sur plus de 1 600 professionnels de l’IT. Ces recherches ont été menées par Ivanti au cours de l’hiver 2019.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants