Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Trois brevets américains viennent protéger les technologies avancées de détection du spear phishing de Vade

juillet 2021 par Marc Jacob

Vade annonce avoir obtenu trois brevets aux États-Unis. Ces derniers couvrent de nouvelles techniques d’augmentation des données textuelles, visant à permettre à ses MSP et aux utilisateurs finaux de Vade for M365 de détecter plus précisément les attaques Business Email Compromise (BEC).

La nouvelle méthode de détection imaginée par Vade repose sur plusieurs transformations (rétrotraduction en plusieurs étapes, remplacements d’entités, etc.) permettant d’entraîner des modèles de machine learning à repérer les emails de spear phishing et BEC. Elle est déployée dans Vade for M365, une solution qui utilise une IA prédictive et des informations sur les menaces pour bloquer les emails malveillants les plus récents visant Microsoft 365. Uniques au monde, les nouveaux projets d’augmentation des données de Vade permettent de repérer avec une grande précision les emails de spear phishing en fonction de leur typologie : contact initial, fraude au président, arnaque à l’impôt, arnaque à la carte cadeau et arnaque à l’avocat.

D’après le FBI, les attaques BEC ont coûté aux entreprises pas moins de 1,8 milliard de dollars l’année dernière. Pourtant, seuls 1 email sur 40 000 aux États-Unis et 1 sur 250 000 en Europe sont des emails de phishing ou BEC. Ces volumes de données limités, ainsi que la difficulté d’accès aux données existantes, ne permettent pas d’entraîner avec précision les modèles de machine learning. Avec sa nouvelle technologie, Vade lève cet obstacle en générant un important jeu de données qui permet d’améliorer les modèles, d’optimiser la détection et de limiter les faux positifs.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants