Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Stop V, une alternative possible à StopCovid ?

mai 2020 par Simon Mowbray, CEO de AEC

Hier, l’Assemblée Nationale et le Sénat ont donné le feu vert pour le déploiement de l’application StopCovid. Une décision qui divise encore les Français sur son utilisation ou non.

Pourtant, ce type d’application n’est pas la première dans le monde et n’a pas eu l’effet attendu.

Singapour a abandonné le contact tracing (Bluetooth) pour basculer sur une technologie qui se concentre sur les lieux, c’est-à-dire l’identification des clusters contaminant.

En Australie, , une application de suivi similaire a été lancée fin avril pour tenter d’endiguer la propagation du virus. Après six semaines d’utilisation, le constat est sans appel avec six millions de téléchargements, COVIDSafe n’a permis de détecter qu’un seul cas de Covid-19 positif.

D’autres pays qui utilisent le bluethooth comme l’Autriche et l’Islande ont été un échec.

« L’adoption d’une application mobile est un point positif, car l’outil est ancré dans les esprits. En revanche, la technologie doit être modifiée au profit d’une solution basé sur l’intelligence artificielle qui protègera d’avantage les données personnelles et sera plus efficace » Estime Simon Mowbray, CEO de AEC.

Dans cette démarche, je souhaite vous présenter Stop V, l’appli qui pourrait être l’alternative à StopCovid.

En 2 mots : L’application Stop V construite sur de l’Intelligence Artificielle permet une véritable estimation de votre risque d’être infecté. Suivant vos déplacements et les symptômes que vous déclarez, l’application vous alerte sur votre niveau de risque, elle vous conseille sur les zones et les horaires à éviter.

Ce projet est soutenu par la Mairie du 6èm arrondissement de Paris

La solution Stop V est différente de celle proposée par le Gouvernement qui utilise la technologie Bluetooth. Une solution telle que Stop V, surtout si elle est utilisée dès le début d’une épidémie, permet de ne pas confiner tout un pays, mais seulement les personnes à risque au fur et à mesure qu’elles sont infectées.

Stop V a pour ambition de rendre possible ce qui semble aujourd’hui impossible : tester virtuellement tous ses utilisateurs, tous les jours. C’est une réponse efficace à la pénurie de tests, pour cette épidémie et les suivantes. C’est aussi un réel projet innovant qui à terme pourrait beaucoup apporter au secteur de la santé.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants