Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sophos crée une nouvelle arme contre la prolifération du spam

décembre 2007 par Marc Jacob

Sophos annonce le lancement du système Sophos eXtensible Lists (SXL), intégré à son portefeuille de solutions de sécurisation et de contrôle de la messagerie. SXL est un système d’alerte en ligne qui accélère considérablement la distribution d’informations contre le spam : accessible en temps réel, contrairement aux classiques mises à jour programmées, il permet aux solutions Sophos de réagir instantanément aux campagnes de spam nouvelles et émergentes.

Le moteur antispam dispose ainsi pour contrôler les courriels d’un accès en temps réel à une base d’informations plus complètes et parfaitement à jour sur les messages de spam, telles que les adresses IP d’expéditeurs, les URIs, les « checksums » des messages, les « signatures » de documents ou d’images, etc. Si les bases de données locales du moteur antispam ne suffisent pas à déterminer avec certitude le statut d’un courriel, le moteur peut désormais consulter la base de données SXL (via le protocole DNS) et disposer d’informations complémentaires déjà réunies par les SophosLabs, mais pas encore téléchargées via les mises à jour.

Ce système constitue un progrès déterminant par rapport aux techniques classiques de vérification d’informations sur le spam en ligne, limitées à la seule réputation des adresses IP et autres listes noires. L’ajout d’informations sur les URIs contenues dans les messages est particulièrement précieux quand on connaît l’augmentation dramatique du nombre de pages Web infectées vers lesquelles pointe le spam. En novembre les SophosLabs ont en effet détecté en moyenne 7500 nouvelles pages compromises par jour dans le monde.

Les utilisateurs des solutions Sophos de protection de la passerelle de messagerie (les Sophos Email Appliances et PureMessage pour Unix et Exchange) disposeront automatiquement de cette capacité de détection rapide du spam.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants