Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sophos commente les déclarations du ministre de la défense sur l’enjeu des cyberattaques

janvier 2017 par Sophos

Le Ministère de la défense a révélé dimanche avoir stoppé 24 000 attaques informatiques de grandes envergures le visant l’année dernière.

Les attaques les plus avancées exploitent souvent des vulnérabilités inconnues jusqu’alors pour pénétrer les systèmes de défense. Même si ces failles inconnues sont exploitées en priorité pour attaquer des cibles de choix, telles que les ministères ou les grandes entreprises, elles se diffusent rapidement dans l’écosystème cybercriminel pour mener des attaques visant un public plus large. C’est pourquoi il est très important de détecter rapidement ces vulnérabilités afin de les corriger et de se protéger des attaques au mieux.

Pour Michel Lanaspeze, directeur marketing Europe de l’Ouest chez Sophos, « les 24 000 cyber-attaques déjouées par le Ministère de la Défense en 2016 mettent en évidence l’ampleur des cyber-menaces. Même si les entreprises ordinaires ne subissent pas un tel volume d’attaques ciblées, la digitalisation croissante de l’économie les expose de plus en plus aux menaces modernes, telles que les attaques par ransomware. Il est donc indispensable d’élever le niveau de protection avec des solutions de protection de nouvelle génération, capables non seulement de bloquer de telles attaques, mais de rester efficaces contre des menaces nouvelles ou qui s’appuient sur des failles de sécurité inconnues jusqu’alors. Malheureusement, toutes les entreprises sont loin de disposer d’équipes d’experts aussi nombreuses que celles du Ministère de la Défense, ce qui en fait des cibles vulnérables. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants