Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sophos annonce Sophos Mobile Control 4.0

mai 2014 par Emmanuelle Lamandé

Sophos annonce Sophos Mobile Control (SMC) 4.0, une solution de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) qui intègre le chiffrement de fichiers individuels, l’antivirus et le filtrage Web. Disponible pour déploiement sur site ou en tant que service, SMC apporte une solution aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire pour gérer et protéger leurs mobiles, leurs contenus et leurs applications. La nouvelle solution Sophos supporte les mobiles iOS, Android et Windows Phone 8.

SMC 4.0 apporte une solution pour protéger les mobiles. Avec une gestion intégrée de contenu (MCM) pour les mobiles iOS, Sophos permet le chiffrement individuel des fichiers, avec un contrôle d’accès au contenu de chaque fichier pour protéger les données, que ce soit au bureau ou en déplacement. SMC 4.0 assure également une protection contre les malwares et les sites Web malveillants pour les mobiles Android.

Avec la protection Web pour Android, les administrateurs peuvent définir les catégories de sites Web dont ils souhaitent contrôler l’accès, afin de bloquer le vol de données ou les pages au contenu inapproprié. SMC 4.0 s’intègre également avec Sophos UTM, Checkpoint et Cisco pour le contrôle d’accès au réseau. Les mobiles compromis sont isolés du réseau, afin de protéger les ressources de l’entreprise contre les malwares présents sur les mobiles. Un déploiement et une gestion simples, ainsi qu’une tarification basée sur les utilisateurs, attestent d’une approche centrée sur l’utilisateur de l’EMM. Elle s’appuie également sur une console Web pour l’administrateur et sur un portail self-service intuitif pour les utilisateurs, qui leur permet d’enregistrer leurs mobiles, changer leurs mots de passe et signaler leurs mobiles perdus ou volés.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants