Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sophos : Bonot se fait piéger par les réseaux géographiques de Facebook

octobre 2008 par Sophos

Les photos d’une fête privée du chanteur Bono largement diffusées sur Facebook pointent les dangers des options de sécurité par défaut mises en place par le site de réseau social.

Sophos recommande aux utilisateurs de Facebook qui sont membres d’un réseau géographique de bien vérifier leurs réglages d’accès à leurs données privées, suite à la publication sur l’ensemble du réseau de New York de photos de Bono entouré de deux jeunes femmes en bikini. L’an dernier, Sophos avait déjà suggéré à Facebook de modifier ses options de sécurité par défaut, après avoir découvert que le fait de rejoindre un réseau géographique ouvrait automatiquement l’accès de la totalité de son profil à tous les autres membres du réseau, quelles que soit les restrictions précédemment mises en place par l’utilisateur.

Selon la presse, dans ce dernier incident une des jeunes femmes concernées, Andrea Feick, a voulu poster ces photos privées sur le site, mais étant également membre du réseau de New York, elle y a également donné accès à plus d’un million de personnes qui ont pu découvrir les images du célèbre militant humanitaire.

« Bono n’a sans doute rien à voir dans cette histoire, mais elle illustre la nécessité pour chacun de vérifier que son identité en ligne est convenablement protégée », commente Michel Lanaspèze, Directeur Marketing et Communication de Sophos France et Europe du Sud. « Les options de protection des données privées proposées par Facebook sont plus complètes et sophistiquées que celles de certains de ses concurrents, mais le fait qu’elles puissent changer sans que vous en soyez averti lorsque vous rejoignez un réseau géographique pose un réel problème. Dans cet exemple, les conséquences peuvent être embarrassantes pour Bono, mais d’autres membres du site peuvent fort bien se retrouver victimes d’un vol d’identité. »

Facebook est constitué de centaines de réseaux dans le monde entier, et les utilisateurs sont encouragés à s’y inscrire pour contacter de nouveaux amis habitant la même région. Sophos leur recommande de faire preuve de la plus grande prudence lorsqu’ils rejoignent ces réseaux, et de mettre à jour leurs réglages de sécurité pour tenir les cybercriminels potentiels à l’écart des informations personnelles mises en ligne.

En 2007, une enquête de Sophos a révélé que 75% des membres du réseau géographique de Londres, le plus vaste du site, autorisaient n’importe quel autre membre à lire l’intégralité de leur profil personnel. 54% d’entre eux indiquaient ainsi leur date de naissance complète, une information vitale pour les pirates souhaitant usurper une identité.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants