Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sondage NordVPN : 79% des Français craignent d’être surveillés en ligne

décembre 2021 par NordVPN et Cint

Une nouvelle étude menée par l’entreprise de cybersécurité NordVPN révèle que 79% des Français craignent d’être suivis en ligne et que 50% pensent être suivis pratiquement en permanence. Pourtant, les experts affirment que les utilisateurs se rendent vulnérables en acceptant les cookies, en utilisant le Wi-Fi public et même en possédant une montre connectée : et il s’agit là de quelques exemples parmi tant d’autres.

"Les cybercriminels ne sont pas les seuls à s’intéresser à vos données. Les réseaux sociaux, les FAI, les sites Web, les organisations tierces et les institutions gouvernementales collectent régulièrement les données personnelles des utilisateurs et leurs habitudes de navigation à des fins de marketing ou autres. Ils utilisent fréquemment les cookies pour suivre vos empreintes digitales", ajoute Daniel Markuson, expert en confidentialité digitale chez NordVPN.

51% des Français pensent qu’ils sont surveillés par des cybercriminels La majorité des Français estiment qu’ils sont surtout surveillés par des cybercriminels (51%) et les géants des réseaux sociaux comme Facebook (47%). Sans surprise donc, ils pensent également que Facebook (71%), Instagram (35%) et Google Maps (33%) collectent la plus grande quantité de données de leurs utilisateurs. Ironiquement, deux de ces trois applications appartiennent à la même entreprise. Il convient d’ajouter que plus de la moitié des Français (61%) estiment que les applications demandent plus d’informations que nécessaire.

Les Français s’inquiètent également de voir les marques ou les agences de publicité (42%), le gouvernement (35%) et les agrégateurs d’informations et de publicités, comme Google (35%), suivre leurs activités en ligne.

Les Français ont surtout peur que leurs données bancaires ou financières soient piratées

Ce sondage démontre que les Français craignent surtout que leurs informations bancaires ou financières (64%) ainsi que leurs mots de passe (53%) soient piratés. Ils ont également peur du piratage de leurs emails (28%), de leurs photos et vidéos personnelles ou intimes (20%) et de leurs comptes sur les réseaux sociaux (19%).

Alors même que les Français redoutent le piratage de leurs coordonnées bancaires, près d’un tiers d’entre eux (28%) sauvegardent leurs identifiants bancaires sur différents appareils, ce qui est très dangereux. "Saisir les détails de votre carte de crédit chaque fois que vous achetez quelque chose en ligne peut sembler répétitif et constituer une perte de temps, mais c’est la bonne attitude à adopter. Internet n’est pas un environnement sûr et vous ne devriez en aucun cas confier vos données à des tiers", déclare Daniel Markuson de NordVPN.

Comment les Français sont-ils surveillés ?

Les Français utilisent leurs smartphones toute la journée, tous les jours : pour travailler, se détendre, entrer en contact avec leurs amis ou faire leurs courses. C’est sûrement la raison pour laquelle 84% des Français estiment que leur téléphone portable est le meilleur outil pour surveiller leurs activités en ligne, suivi des ordinateurs portables ou de bureau (respectivement 79% et 74%), et des tablettes (64%). Par ailleurs, les appareils domestiques connectés ne sont pas vraiment perçus comme des outils de surveillance : ils ont été jugés comme les moins suspects.

Le fait qu’un tiers des Français (33%) aient le sentiment d’être écoutés par leurs appareils confirme à nouveau les craintes d’espionnage par les appareils connectés.

Concernant l’utilisation de leurs données en ligne, la majorité des Français pensent qu’elles sont vendues à d’autres entreprises (67%) et utilisées pour des publicités ciblées (66%). Tout en pensant que ce sont les cybercriminels qui les surveillent le plus, les internautes français supposent également qu’ils analysent leurs données pour usurper leur identité (44%).
Cette étude a également révélé qu’un cinquième (21%) des Français acceptent "toujours" les cookies et que 25% le font "sauf s’ils semblent suspects". 6% seulement ne les acceptent "jamais".

"Un autre aspect sur lequel les utilisateurs se font souvent piéger est l’acceptation des cookies : ils peuvent suivre et collecter les données de votre navigateur et les renvoyer au propriétaire du site Web. Si vous ne refusez pas les cookies tiers, le site Web peut vendre vos données de navigation à des tiers", commente Daniel Markuson de NordVPN.

Le Wi-Fi permet aux internautes de se connecter en échange de précieux identifiants

Lorsque vous vous connectez à un réseau Wi-Fi "gratuit", il y a de fortes chances qu’il soit géré par un fournisseur tiers. Ce dernier vous permet de vous connecter en échange de vos précieux identifiants de connexion, tels que vos adresses électroniques, vos profils sur les réseaux sociaux et vos numéros de téléphone.

“Ce qui pourrait vous surprendre, c’est que certains fournisseurs de connexions hotspot vont encore plus loin dans la collecte de données et suivent en toute discrétion les allées et venues de millions d’utilisateurs, même après qu’ils aient quitté les lieux", révèle Daniel Markuson, expert en confidentialité digitale chez NordVPN.

Les Français ont tendance à se connecter à leurs e-mails personnels (45%) et à utiliser des réseaux sociaux avec connexion automatique (39%) lorsqu’ils se trouvent sur un réseau Wi-Fi public. En plus, un grand pourcentage d’internautes l’utilisent pour se connecter à d’autres comptes (31%) et à des ressources liées au travail (23%).

"Nous sommes toujours plus ou moins surveillés lorsque nous naviguons sur Internet. Afin de minimiser ce phénomène, vous devriez utiliser un VPN, qui masquera votre IP et votre emplacement. Choisissez aussi des navigateurs respectueux de votre vie privée, laissez tomber Google qui enregistre beaucoup de renseignements sur vous. Soyez prudent en ligne, adoptez de bonnes habitudes de cyber hygiène pour rester en sécurité", ajoute Daniel Markuson.


Méthodologie : Le sondage a été mandaté par NordVPN et réalisé par la société externe Cint du 4 au 12 octobre 2021. Le groupe cible de l’enquête était des résidents de France, des États-Unis, du Canada, d’Australie, d’Allemagne, d’Espagne, des Pays-Bas et de Pologne, âgés de 18 ans et plus (représentatifs au niveau national). L’échantillon a été constitué à partir d’internautes nationaux. Des quotas ont été placés sur l’âge, le sexe et le lieu de résidence. Au total, 7800 personnes ont été interrogées, dont 800 personnes en Espagne et 1000 personnes dans chacun des autres pays.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants