Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Shadow choisit Interxion Marseille

septembre 2020 par Marc Jacob

Interxion : A Digital Realty Company annonce ce jour que Shadow, startup française de cloud gaming, a choisi le hub de data centers d’Interxion à Marseille pour héberger son offre de services.

Shadow, une expérience de jeu ultime pour tous, basée sur le cloud Shadow, entreprise fondée par trois entrepreneurs français, révolutionne le marché du jeu vidéo avec un seul objectif : fournir une expérience de jeu vidéo haut de gamme aux utilisateurs du monde entier qui se servent d’ordinateurs locaux aux performances limitées.

L’entreprise transforme du matériel d’entrée de gamme en PC pour gamers de pointe grâce à la puissance du cloud computing. Les utilisateurs peuvent ainsi accéder à tout moment à leur ordinateur privé sur le cloud, avec des fonctionnalités étendues, et ce à partir de n’importe quel appareil, qu’il s’agisse d’un vieux PC ou d’un Mac, d’une télévision, d’une tablette ou d’un smartphone. En temps normal, ces appareils ne sont pas suffisamment puissants pour faire fonctionner des jeux aux performances élevées. Pour ce faire, Shadow permet à ses utilisateurs de tirer parti de la puissance de calcul locale de ses infrastructures, reliées à leurs ordinateurs sous Windows 10, via le cloud. Celles-ci requièrent une fiabilité et une connectivité de très haut niveau.

La proximité et la fiabilité de la connexion, des besoins essentiels pour Shadow...

La proximité est l’élément moteur de la stratégie d’infrastructure informatique de Shadow. L’entreprise avait besoin de localiser ses données dans le cloud, au plus près des points d’échange Internet et de ses utilisateurs finaux afin d’assurer un service hautement accessible, et ainsi répondre à la promesse faite aux abonnés.

L’infrastructure de Shadow nécessite une résilience optimale pour fournir aux utilisateurs une expérience de jeu exceptionnelle. Un utilisateur en pleine partie n’accepterait pas une interruption de service ou un jeu qui ne fonctionnerait plus. Une performance dégradée ou une partie interrompue pourrait en effet décourager l’utilisateur de jouer à nouveau sur le cloud. Shadow a donc travaillé, en collaboration avec Interxion, afin d’établir une connectivité élevée offrant aux utilisateurs une expérience de jeu supérieure, permettant d’obtenir le temps de latence le plus faible possible - inférieur à 25 millisecondes RTD - et la connexion la plus stable possible pour réduire les risques de ralentissements et d’interruptions.

… rendus possibles grâce au hub de contenu d’Interxion

Shadow a commencé par déployer son premier environnement de jeu vidéo en mode cloud sur le site d’Interxion à Amsterdam. L’entreprise ayant une ambition globale, et préparant à terme son expansion en Europe, le besoin de se rapprocher de ses utilisateurs, en particulier dans le sud de l’Europe, est devenu plus fort. Shadow a alors fait le choix de localiser une partie de ses infrastructures sur le campus d’Interxion à Marseille, l’un des hubs de contenu les plus dynamiques au monde, connecté à plus de 14 câbles sous-marins de télécommunication.

Grâce à la présence massive de +150 fournisseurs de connectivité et à une communauté unique d’acteurs cloud et médias numériques, accessibles depuis les data centers marseillais d’Interxion, Shadow offre à ses utilisateurs un service hautement disponible et performant. L’entreprise dispose par ailleurs de la flexibilité nécessaire pour étendre son infrastructure au fur et à mesure que le nombre de ses utilisateurs grandit. Elle bénéficie également d’un support technique 24h/24 et 7j/7, garantissant que son infrastructure fait l’objet d’une surveillance étroite, d’une intervention rapide en cas de problème, sans impact pour ses utilisateurs.

« Nous sommes ravis que Shadow ait identifié Interxion Marseille comme l’emplacement idéal pour délivrer ses services et étendre son offre à un nombre toujours plus important d’utilisateurs en Europe du Sud. Cette startup française, innovante et en hyper-croissance de cloud gaming vient renforcer le hub de contenu développé par Interxion, une chance pour Marseille qui occupe d’ores et déjà le rang de 9ème hub Internet mondial. », précise Fabrice Coquio, président d’Interxion France.

En tant que seul concurrent européen des grands acteurs de services de streaming américains, Shadow avait besoin d’un partenaire technologique bénéficiant d’une expertise en matière de connexion rapide et fiable au cloud, ainsi que d’une communauté de partenaires pouvant l’aider à étendre ses services à travers le monde.

« Chez Shadow, nous exigeons les chemins les plus directs et les plus courts entre notre infrastructure et nos utilisateurs. Nous avions besoin d’un partenaire qui soit à la hauteur de nos attentes et c’est le cas d’Interxion. Ils ont une parfaite compréhension de notre activité, de notre fonctionnement et de nos besoins. C’est un partenaire de confiance. », indique David Chanial, Directeur Infrastructure, Shadow.

À propos de Shadow
Shadow a été fondé en 2015 par Emmanuel Freund, Stéphane Héliot et Asher Kagan. La société française, spécialiste du cloud computing, a élaboré le premier ordinateur haut de gamme qui ne deviendra jamais obsolète. Le PC dans le cloud, créé par Shadow, vous permet de jouer dans des conditions optimales sur n’importe quel écran, via l’application « Shadow » ou le terminal « Shadow Ghost ». Membre du Next40, Shadow a levé 100 millions d’euros depuis son lancement et compte 200 employés répartis entre Paris et San Francisco.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants