Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Seulement 21% des Français estiment que le Black Friday leur permet de réaliser vraiment de bonnes affaires, et uniquement 15% sont tout à fait confiants dans la sécurisation des sites sur lesquels ils achètent

novembre 2021 par France Verif

France Verif, la start-up française qui offre la transparence totale aux e-acheteurs, révèle les résultats de l’étude menée en son nom par Opinion Way autour du Black Friday. Parmi les points abordés, la sécurité des transactions, les bonnes affaires, le côté pratique, les prix pratiqués...

Le Black Friday, une opération sécurisée pour seulement 15% des Français Pour 15% des Français, les achats réalisés à l’occasion du Black Friday sont réputés être parfaitement sûrs et sécurisés. Toutefois, on observe une différence de perception entre les différentes générations interrogées.

Si les moins de 50 ans sont 21% à faire confiance aux achats à cette occasion, les plus de 50 ans sont plus réservés sur le sujet (10%). On retrouve également cette différence de perception entre les tailles de foyers des personnes interrogées : en effet, pour les foyers mono-personnels sont plus enclins à la méfiance (10% uniquement ont confiance) que les foyers de plus de 3 personnes (21% ont confiance). Et il en est de même lorsque l’on regarde les catégories socio-professionnelles : ils ne sont que 11% des inactifs à avoir totalement confiance en la sécurité des sites marchands pendant le Black Friday, alors que ce chiffre passe à 19% pour les CSP- et 17% pour les CSP+.

En revanche, on observe aucune différence de perception lorsqu’on s’intéresse au lieu de résidence (Paris / Régions) ou au sexe des personnes interrogées.

Et sur les Prix ?

Même s’ils sont 21% à estimer réaliser de bonnes affaires à l’occasion du Black Friday, ce chiffre tombe à 18% lorsqu’on demande aux personnes interrogées si cette opération leur permet d’obtenir de meilleurs prix qu’habituellement. Et ils sont même 26% à penser que les tarifs pratiqués pendant le Black Friday sont en fait plus chers que ceux appliqués en magasins physiques.

Le degré d’information présente également un taux inférieur, puisque 19% estiment pouvoir comparer les prix facilement et 13% sont persuadés pouvoir obtenir des informations complètes sur les produits achetés.

Des doutes subsistent, notamment sur la bonne livraison des produits A l’occasion d’un achat sur un nouveau site web, 83% des interrogés craignent de ne pas recevoir le produit commandé, les plus méfiants étant les personnes vivant en couple pour lesquels ce chiffre monte à 86%.

Et les Français ne se perçoivent pas comme des cibles d’arnaques…

Si l’on prend plus largement le cas de la fraude sur internet, pour 75% des Français, les plus sujets à escroquerie sont les plus de 65 ans – si l’on pense tranche d’âges – et les femmes seraient plus touchées que les hommes (69%).

Ce qui fait dire à Laurent Amar, co fondateur de France Verif : « cette vision des français nous montre bien que la majorité des personnes ne se sentent pas cibles d’arnaques alors que dans la réalité, de nombreuses données nous prouvent que majoritairement les hommes plutôt jeunes tombent dans le panneau. Ils pensent que cela n’arrive qu’aux autres et donc se sentent sécurisés dans un contexte de Black Friday pourtant particulièrement favorable aux escroqueries. »

Pour mémoire, France Verif est une première mondiale née de trois années d’enquête et de développement d’un détecteur des arnaques e-commerce

La société est le résultat d’une rencontre entre un professionnel du numérique, Mehdi Bellatig, et Laurent Amar, le fondateur d’un réseau de plus de 500 magasins dans 8 pays (Monceau Fleurs, Happy, Au nom de la rose etc…) dont l’achat d’un produit frauduleux sur un site clone a failli lui coûter la vie.

Partant du constat qu’aucune solution ne permettait réellement de protéger efficacement les consommateurs contre ces arnaques, les fondateurs passent un an à infiltrer le milieu des cyber escrocs pour comprendre les outils, méthodologies et ressources des cybercriminels. La diversité des fraudes, la vitesse à laquelle elles apparaissent et croissent, leur ont fait comprendre pourquoi aucune des solutions actuelles ne permettaient de les détecter toutes.

Les 2 fondateurs décident alors de tirer profit de l’excellence française en Intelligence Artificielle : des Ingénieurs renommés issus de Polytechnique, du corps des Mines ou encore de l’Institut Pierre et Marie Curie et qui ont travaillé sans relâche sur la conception d’un alliage inédit de multiples IA et robots de fouilles. En outre, une équipe de plus de 43 personnes a été nécessaire pendant 1 an et demi pour filtrer plus de 500 0000 sites e-commerces et réaliser le dataset nécessaire au bon apprentissage des IA. Plus de 6 changements de process ont été nécessaires et, aujourd’hui encore, plus de 7 data-analystes scrutent chaque jour les nouveaux types d’arnaques qui apparaissent.

L’innovation mondiale démontrée par France Verif utilise plus de 120 robots de fouille qui scrutent minutieusement plus de 120 données internes et externes pour alimenter les différentes typologies d’IA qui vont procéder aux analyses nécessaires afin arriver au score de chaque site e-commerces.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants