Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Selon une enquête de Kaspersky Lab, 24 % des utilisateurs ont déjà perdu des copies de sauvegarde de leurs données

mai 2015 par Kaspersky Lab

Une enquête menée par Kaspersky Lab et B2B International révèle que près d’un utilisateur sur quatre (24 %) conservant des copies de sauvegarde de ses données sur des supports en propre a déjà perdu ses copies. De nos jours, la quantité et l’importance de nos données est telle qu’il est essentiel d’effectuer des copies de ceux-ci en cas de perte ou de vol, mais encore faut-il savoir le faire correctement.

92 % des personnes souhaitent conserver leurs informations confidentielles L’enquête révèle que bien que la grande majorité (92 %) des personnes interrogées conserve des informations confidentielles – messages privés, photos, mots de passe ou données financières – sur leurs équipements informatiques, moins d’un tiers d’entre elles pensent à en faire des copies de sauvegarde. A contrario, 29 % des utilisateurs reconnaissent ne prendre aucune précaution particulière et 11 % ne prévoient même pas de le faire à l’avenir.

87 % des personnes utilisent des supports de stockage physique

L’enquête souligne également que la réalisation de copies de sauvegarde ne représente pas toujours une garantie en cas de perte des fichiers. Les supports de stockage physique, tels que les disques durs et les mémoires flash, demeurent la méthode la plus répandue, utilisée par 87 % des personnes interrogées, tandis que seules 12 % font appel à des services Cloud. Cependant, parmi les utilisateurs qui privilégient le stockage physique, près d’un sur quatre (24 %) a déjà subi une perte irrécupérable de données car le support a été perdu, endommagé ou volé.

« C’est en sauvegardant de façon systématique vos fichiers que vous pourrez prendre convenablement soin de vos données et bien choisir les lieux de stockages. Les meilleurs moyens de mettre les informations à l’abri de tous risques consistent à les placer dans des dossiers cryptés avec des mots de passe fort, et multiplier la diversité des supports, à la fois physiques, sur le Cloud ou encore dans des coffres forts numériques » commente Tanguy de Coatpont, Directeur Général de Kaspersky Lab France et Afrique du Nord.

La version Windows de Kaspersky Total Security – Multi-Device permet de réaliser des sauvegardes automatiques sécurisées avec rapidité et facilité. Ces copies peuvent être enregistrées sur le disque dur de l’ordinateur, ainsi que sur un support externe (disque réseau, disque optique, mémoire flash) ou encore dans le Cloud.

Un cryptage peut leur être appliqué, dans le cas où elles tomberaient entre de mauvaises mains, de façon à protéger des fichiers voire des dossiers entiers, avec un mot de passe connu uniquement par le propriétaire des données.

Pour créer un mot de passe fort, il existe quelques règles basiques à suivre :
- Il doit comporter plusieurs types de caractères tels quel des chiffres, lettres et symboles en majuscules et en minuscules, en évitant, surtout, les lettres et chiffres qui se suivent sur le clavier
- Il ne doit pas reprendre d’informations personnelles basiques telles que la date de naissance, le numéro de portable, nom de l’animal de compagnie, que l’on peut trouver grâce aux médias sociaux (surtout sur les profils publics)
- Il est unique : 1 mot de passe par site ou service
- Il ne doit être ni partagé, ni conservé sur son portable ou PC, surtout si ceux-ci ne sont pas protégés




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants