Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sécurité informatique : Nuance Communications dévoile ses prédictions pour l’année 2020

décembre 2019 par Nuance Communications

En passe de s’achever, l’année 2019 a été rythmée par diverses attaques informatiques, certaines déjouées à temps, d’autres non. Nuance Communications Inc., précurseur et leader dans les innovations conversationnelles, dévoile aujourd’hui ses deux grandes prédictions en matière de sécurité pour l’année 2020.

En 2020, les entreprises vont assumer leur responsabilité de protection et de sécurité

De nombreuses entreprises n’hésiteront pas à allouer davantage de ressources pour mieux appréhender la sophistication croissante des fraudeurs et les derniers vecteurs d’attaques frauduleuses (échange de carte SIM, mules, scripting...), les conséquences de l’utilisation d’identifiants usurpés (e-mails, codes postaux, numéros de sécurité sociale et autres informations à caractère personnel), ainsi que la technologie et les meilleures pratiques de protection contre la fraude. Cet effort s’inscrira dans une démarche tactique, en suivant par exemple le cycle de vie d’un identifiant volé (vendu sur le Dark Web, utilisé pour acheter des cartes de paiement ou des marchandises ensuite revendues et dont les bénéfices servent à financer le crime organisé, etc.), mais aussi plus largement dans la culture de l’entreprise qui ne verra plus le coût de la fraude comme un « prix à payer » pour faire des affaires.

« Les entreprises ont tout intérêt à protéger les données des consommateurs : elles perdent moins d’argent et les données des consommateurs sont protégées des prédateurs. Mais en cas de compromission des données, ce que les gens ignorent, c’est que les données volées sont souvent vendues au plus offrant sur le dark web. Et dans certains cas, ces données personnelles viennent financer des activités criminelles. Il relève de la responsabilité des entreprises de mettre un terme aux implications de la fraude, par-delà les conséquences sur leur résultat et leur image de marque. Il s’agit non seulement d’éviter que les informations de clients puissent être volées, mais aussi d’empêcher les fraudeurs de s’infiltrer dans les entreprises au moyen d’informations volées ailleurs », a déclaré Simon Marchand, Chief Prevention Officer chez Nuance.

Les consommateurs prendront acte de leur propre vulnérabilité à la fraude Les consommateurs constatent désormais le nombre croissant de compromissions de données et exigent de meilleures garanties de protection des entreprises avec lesquelles ils traitent. Pour Nuance, il ne fait aucun doute qu’ils prendront également les choses en main.

Alors que l’authentification multifactorielle pour tous les comptes (appli mobile, site web, centre d’appel ou autre canal de service client) est une pratique de sécurité courante, les consommateurs vont se mettre à utiliser un mot de passe conjointement à une autre technique d’authentification pour mieux protéger leurs données et appareils, chaque fois que cela est possible. Ils vont ainsi se tourner vers la biométrie, qu’il s’agisse de reconnaissance vocale, d’empreintes digitales ou faciale. D’après Simon Marchand, « l’identification par reconnaissance faciale ou lecture d’empreintes digitales sur les smartphones et autres appareils contribue à familiariser les consommateurs avec l’identification biométrique. Et la biométrie, par les technologies vocales, comportementales ou autres, est vue comme une extension naturelle et pratique par les entreprises qui apprécient de ne pas devoir repenser l’architecture de leurs systèmes ou appareils physiques. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants