Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Sébastien Gest, Vade Secure : il faut appréhender la sécurité du point de vue de la remédiation

janvier 2020 par Marc Jacob

A l’occasion de l’édition 2020 du FIC, Vade Secure présentera les nouvelles évolutions de sa solution d’anti-phishing avec en particulier son produit phare «  Vade Secure pour Office 365  ». Sébastien Gest, Tech Evangelist Vade Secure considère qu’il faut appréhender la sécurité non plus uniquement du point de vue de la prédiction et de la détection, mais également du point de vue de la remédiation.

Global Security Mag : quelle sera votre actualité lors du Forum International de la Cybersécurité 2020 ?

Sébastien Gest : Nos produits sont en constante évolution.  De nombreuses fonctionnalités seront présentées durant cet événement et plus particulièrement autour de notre produit phare «  Vade Secure pour Office 365  ».

Nous pensons qu’il faut appréhender la sécurité non plus uniquement du point de vue de la prédiction et de la détection, mais également du point de vue de la remédiation.

Depuis maintenant plusieurs mois nous avons ajouté une fonctionnalité d’auto-remédiation permettant d’apporter une solution de sécurité aux menaces dormantes, arrivant dans votre boîte aux lettres de manière légitime, avant d’évoluer quelques instants plus tard sous la forme d’emails malicieux.

Les professionnels pourront également découvrir l’intégration du Computer Vision à nos produits, nous permettant ainsi de détecter des tentatives d’usurpation avancées utilisées dans des campagnes de phishing.

Global Security Mag : selon vous, comment l’humain peut-il être acteur de la cybersécurité, alors qu’il est essentiellement regardé aujourd’hui comme victime ou comme auteur ?

Sébastien Gest : Nous, citoyens, n’avons pas conscience de l’ampleur de la cyber menace.

Un travail de sensibilisation et un accompagnement doivent être faits auprès de la population, et cela dans le but de faire découvrir et appréhender la cyber menace sous toutes ses formes.

Du fait de l’utilisation des outils numériques, le citoyen se met lui-même en danger.

Seul, ce dernier n’aura pas les capacités de se prémunir face à toutes les nouvelles attaques. Il faut donc l’accompagner, c’est ce que nous faisons avec notre serious game gratuit "Phishing IQ Test" disponible à l’adresse https://phishing-iq-test.com

En parallèle nous devons également être acteur de notre propre cybersécurité grâce à l’intelligence collective.
C’est pourquoi l’utilisateur a aujourd’hui la capacité de reporter par lui-même au sein d’office365, un email qu’il juge comme une menace. C’est cette somme de signalement permet d’améliorer la détection, signalement particulièrement utile dans le cas d’une attaque de phishing ou de spear phishing avancé.

Global Security Mag : quels conseils pourriez-vous donner aux organisations pour qu’elles parviennent à impliquer les décideurs et sensibiliser leurs utilisateurs ?

Sébastien Gest : Avec la prolifération des fuites de données, nous vivons aujourd’hui dans un monde où il n’existe plus que deux catégories d’entreprises  : Celle qui a été piratée et celle qui ne le sait pas encore…

Les dirigeants doivent se déplacer sur des événements pour apprendre, échanger et appréhender les menaces qui peuvent toucher leur entreprise.

Il faut donc créer une chaine d’échanges entre les officines gouvernementales comme l’ANSSI ou la DGSSI déjà présentes sur l’ensemble du territoire et les éditeurs de la cybersécurité.

Le FIC 2020 est l’occasion de pouvoir échanger avec l’ensemble des acteurs dans un même endroit. Dans ce même esprit, nous organisons en septembre prochain le « Vade Summit », qui est un événement de sensibilisation et d’échange sur l’évolution de la Cybercriminalité et les best practices pour se protéger, le thème principal étant « Cybersécurité : comment l’IA lutte contre les failles humaines ».

Global Security Mag : Comment les technologies doivent-elles évoluer pour une sécurité au plus près de l’utilisateur ?

Sébastien Gest : Les outils de sécurité ne doivent plus seulement protéger, mais également éduquer les utilisateurs, nous allons annoncer une nouvelle fonctionnalité sur ce sujet un peu plus tard cette année.

Global Security Mag : Selon vous, à quoi pouvons-nous nous attendre en termes d’attaques et de défense pour 2020 ?

Sébastien Gest : Selon moi, 2020 verra les premiers cas d’usurpation vocale et faciale. Des processus de validation doivent être mis en place permettant de se prémunir contre ce type d’attaques.

Ce sujet est d’ailleurs une réelle menace pour les chaînes de commandement.

Global Security Mag : quel message souhaitez-vous transmettre aux RSSI ?

Sébastien Gest : Nous protégeons aujourd’hui 600 millions de boîtes email dans 76 pays, ce qui nous donne une visibilité sur l’état des menaces, les nouvelles techniques et biais psychologiques utilisés.
Beaucoup de professionnels pensent connaître ce qu’est le phishing (ou le spear phishing), mais dans les faits, ils sont souvent surpris lorsqu’ils découvrent l’utilisation de nouvelles stratégies.

J’invite donc les RSSI à venir échanger sur notre stand (A7-10) avec nos équipes. Nous avons des outils de visualisation permettant de montrer ce qui se passe réellement sur les réseaux.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants