Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Schneider Electric s’engage pour la définition de standards afin de mesurer l’efficacité énergétique des datacenters

novembre 2013 par Schneider Electric

Schneider Electric est engagé activement à plusieurs niveaux dans la normalisation. Le groupe participe à de nombreux comités, instances normatives ainsi qu’à des groupes de travail pour faire avancer les technologies, les produits et les process vers plus de qualité, de sécurité et de transparence.

Le Join ISO/IEC Technical Committee, JTC1, l’organe de référence pour la normalisation des technologies de l’information au niveau mondial, tient sa réunion annuelle du 4 au 8 novembre 2013 à Perros-Guirec. Fort de 37 pays membres, de 54 observateurs et de 40 sous-comités (SC), l’ensemble des membres du JTCI se retrouve à cette occasion pour discuter de la progression de leurs travaux et avancer sur la définition de nouveaux standards.

Créé en 2012, le SC39 dont le périmètre est « Développement durable au service et au moyen des technologies de l’information », est présidé par Jay Taylor de Schneider Electric ; il travaille à l’élaboration d’un certain nombre de normes pour concilier l’efficience des ressources aux technologies de l’information.

Parmi ses tâches, l’une des plus significatives porte sur la définition d’une norme pour le PUE (Power Usage effectiveness) qui indique le ratio entre l’énergie totale consommée par un datacenter et la partie qui est consommée seulement par les systèmes informatiques (serveurs, stockage…).

Le PUE est un indicateur établit par le consortium Green Grid, dans lequel Schneider Electric est également fortement investit, pour mesurer l’efficacité des Datacenters et tendre vers une industrie IT plus éco-responsable. Depuis plusieurs années, ses membres, dont Schneider Electric, œuvrent pour lui donner une valeur de référence. En effet, en l’absence de réglementation claire, le PUE peut se prêter à différentes interprétations. L’établissement d’une norme facilitera sa mise en œuvre, en déterminant des objectifs et des contraintes plus précis.

Cette certification ISO revêt une importance particulière sur un marché du datacenter en pleine expansion. Le volume des données numériques ne cesse de croitre, gonflé par le développement du e-commerce, du cloud computing, et demain par celui des villes intelligentes. La construction de centres de données éco-performants a commencé, la définition d’une norme et de règles de mesures claires sera une aide précieuse pour les concepteurs et les opérateurs.

Les 23 pays participants au SC39 se réunissent donc à Perros-Guirec pour échanger et avancer sur cette voie.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants