Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Scale Computing : l’hyperconvergence en marche avec HC3

novembre 2013 par Marc Jacob

Simon Marrion, EMEA Channel Manager, Ian Smith, EMEA Technical Manager de Scale Computing et Alain Takahashi, gérant de Hermitage Solutions ont présenté la solution HC3 une appliance tout en un qui inclut un serveur, une solution de stockage et de la virtualisation. Cette solution est adaptée au Mid Market, mais aussi aux réseaux d’agence du fait de sa simplicité d’utilisation et de son coût attractif.

Scale Computing a été créée en 2007 à Indianapolis (CA) et a proposé son concept d’appliance tout en un en 2009. Aujourd’hui, la société compte 70 personnes dans le monde et distribue ses solutions via un réseau d’agences présent aux Etats-Unis, au Canada, en Europe du Nord, au Moyen-Orient, en Afrique et tout récemment en France où elle est représentée par Hermitage Solutions. La société compte plus de 2400 appliances installées dans le monde et espère bien gagner des parts de marché au fur et à mesure que le marché sera évangélisé.

Scale Computing propose la solution HC3, une appliance qui embarque : un serveur, du stockage et de la virtualisation. C’est un concept que Simon Marrion nomme de l’hyperconvergence. Pour lui, « le marché a besoin d’être évangélisé car cette solution est révolutionnaire ». En effet, reprend Alain Takahashi, « j’ai l’impression de revenir dans les années 2001 avec l’émergence des UTM ! A cette époque les clients étaient un peu sceptique face à ce concept préférant utiliser le "best of breed" de chaque solution embarquée dans un UTM. Pourtant avec le temps, ils ont été convaincus de leur intérêt tant en termes de technologies que de coûts. C’est un peu la même chose avec HC3 aujourd’hui. En effet, proposer de la virtualisation, du stockage et un serveur dans une même appliance est une première. D’autant que la partie virtualisation est un soft propriétaire de Scale qui l’a développé sous Linux. »

Simon Marrion explique que sa solution est deux fois moins chère que celle de VMware et de Microsoft en proposant plus de fonctionnalité. Cette différence est due à la technologie qui a été développée intégralement en interne, mais aussi par la réduction du temps de formation pour les administrateurs environ un à deux jours contre plusieurs semaines chez ces concurrents. Par ailleurs un KVM est intégré à la plateforme afin de pouvoir la piloter. La solution peut fonctionner aujourd’hui avec les antimalwares de Sophos et Kaspersky et Vision. Il est possible via la solution Double-Take de migrer de VMware ou Microsoft vers HC3.

Ian Smith, pour sa part, a procédé à une démonstration de la solution HC3 assez concluante durant laquelle il a créé un VM en quelques clicks et utilisé la console d’administration.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants