Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

SIOS dévoile ses prévisions technologiques pour 2020

janvier 2020 par Frank Jablonski vice-président du marketing mondial de SIOS Technology Corp

Le vice-président du marketing mondial de SIOS Technology Corp., Frank Jablonski, dévoile ses meilleures prévisions technologiques pour 2020. Le chemin inexorable du cloud vers la domination informatique se poursuivra en 2020 avec des acteurs de l’industrie informatique accélérant leur efforts de développement natifs du cloud. Les fournisseurs de services cloud et leurs clients d’entreprise sont bien sûr inclus, ainsi que les fournisseurs de logiciels d’application et de système et les intégrateurs de système.

Frank Jablonski décrit les cinq grandes tendances suivantes qui guident ses prédictions :

- L’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle permettront de réaliser des économies grâce à une plus grande efficacité du cloud. Les entreprises recherchent des fournisseurs d’applications et de services cloud pour les aider à fonctionner plus efficacement grâce à l’utilisation du machine learning (ML) et de l’intelligence artificielle (AI) afin de fournir une gestion des ressources plus efficace. Pour y parvenir, il faudra que l’environnement ou l’application comprenne quand il y a besoin de plus de ressources, puis augmentera automatiquement ces ressources pour répondre à la demande accrue. À l’inverse, la technologie devra comprendre quand des ressources spécifiques ne sont plus nécessaires et les désactiver en toute sécurité pour minimiser les coûts. Aujourd’hui, une telle allocation dynamique des ressources est parfois peu fiable ou nécessite d’utiliser un processus manuel inefficace, obligeant les clients du cloud à dépenser plus que nécessaire ou à ne pas atteindre les niveaux de service pendant les périodes de pointe de la demande.

- DevOps fera évoluer les entreprises vers des implémentations natives du cloud. Les entreprises chercheront à tirer pleinement parti de l’agilité du cloud en ré-architecturant leurs piles d’applications / technologies pour les optimiser spécifiquement pour l’environnement cloud. Les services informatiques utilisent régulièrement une approche « lift and shift » pour migrer les applications vers le cloud, mais l’effort nécessite encore quelques changements pour garantir le niveau de service souhaité en raison de certaines différences entre les infrastructures privées et publiques. Une fois la vague initiale de migration vers le cloud optimisée, DevOps conduira la ré-architecture de leurs piles d’applications / technologies vers une implémentation native du cloud afin de profiter davantage de l’efficacité, de la fiabilité, de l’évolutivité et de l’abordabilité du cloud.

- Les fournisseurs d’applications vont intégrer HA et DR dans leurs solutions principales. Les fournisseurs d’applications s’efforceront d’offrir une plus grande valeur et une plus grande fiabilité en intégrant des fonctionnalités de haute disponibilité (HA) et de reprise après sinistre (DR) dans leurs solutions. Aujourd’hui, la plupart des applications exigent que le client fournisse ces protections séparément, et la plupart des organisations le font pour toutes leurs applications avec une solution HA / DR à usage général. Avec HA et / ou DR intégrés dans une application en tant que fonctionnalité standard, les clients pourront simplement la déployer sur n’importe quelle plate-forme dans un environnement cloud privé, purement public ou hybride. Cela sera particulièrement bénéfique pour les petites organisations qui n’ont normalement pas l’expertise ou les ressources nécessaires pour mettre en œuvre et exploiter des configurations capables d’éliminer tous les points de défaillance uniques. Pour les implémentations natives du cloud, le fournisseur d’applications voudra tirer pleinement parti de la résilience offerte par les multiples zones et régions de disponibilité du cloud.

- DBaaS et le cloud deviendront la plate-forme privilégiée pour les déploiements de bases de données. Les organisations informatiques ont traditionnellement choisi de mettre en œuvre des bases de données et des applications critiques dans leurs propres centres de données, où le personnel conserve un contrôle total sur l’environnement. À mesure que les plates-formes proposées par les fournisseurs de services cloud (CSP) sont arrivées à maturité, le cloud est devenu commercialement viable pour l’hébergement d’applications critiques, ainsi que pour Database-as-a-Service (DBaaS). Cette viabilité est vraie même pour des suites complètes, telles que SAP, qui couvrent pratiquement tous les départements d’une organisation et toutes ses fonctions commerciales. Ce changement mettra davantage l’accent sur la fiabilité, la disponibilité et les performances des applications, et rendra le cloud plus stratégique pour les entreprises. Pour les CSP qui offrent une plus grande résilience grâce aux zones de disponibilité et à la diversité géographique, ce sera un moyen de garantir des engagements à long terme avec les clients.

- Les revendeurs et les intégrateurs de systèmes joueront un rôle de plus en plus essentiel à mesure que les applications critiques migrent vers le cloud. Alors que la migration des applications d’entreprise vers le cloud s’accélère et mûrit, la nécessité de garantir une haute disponibilité (HA) critique créera des opportunités pour les revendeurs et les intégrateurs de systèmes. Cette fenêtre d’opportunité se dessine alors que les entreprises recherchent des solutions HA plus robustes qui n’ont pas encore été pleinement intégrées dans l’application et le logiciel système. Certains intégrateurs de systèmes peuvent avoir l’expertise et les ressources nécessaires pour tirer parti des logiciels open source dans leurs offres Linux. Mais un pourcentage croissant choisira d’intégrer des solutions spécialement conçues pour fournir des protections HA et de reprise après sinistre, car celles-ci se sont révélées plus fiables pour le client, tout en étant tout aussi (sinon plus) rentables pour l’intégrateur.

Selon Jablonski, « Des fournisseurs de services et de solutions aux DevOps d’entreprise, les organisations réorganiseront leurs piles d’applications et de technologies vers des conceptions natives du cloud afin de tirer pleinement parti de l’efficacité, de la fiabilité, de l’évolutivité et de l’abordabilité du cloud. À mesure que ces efforts progressent, les intégrateurs de systèmes bénéficieront d’une fenêtre d’opportunité pour combler les lacunes et par ailleurs ajouter de la valeur. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants