Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

SEKOIA annonce sa première levée de fonds de 10 millions d’euros

octobre 2020 par Marc Jacob

SEKOIA, deeptech française spécialiste de l’anticipation des menaces cyber vient de boucler sa première levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’Omnes et Alliance Entreprendre. Un investissement qui sera principalement consacré à accélérer la commercialisation de sa plateforme auprès des entreprises publiques et privées européennes et à renforcer les équipes R&D.

SEKOIA de cabinet d’experts à éditeur de logiciel

Fondé en 2008, SEKOIA a forgé sa réputation sur son expertise en réponse aux incidents de sécurité et sa capacité à porter assistance aux entreprises victimes d’attaques. Dès 2016 l’entreprise opère un tournant vers l’édition logicielle avec la volonté de répondre à un besoin encore peu couvert par les entreprises européennes de cybersécurité : le renseignement sur les menaces. Cette approche défensive moderne a été concrétisée par le lancement en janvier 2020 de la plateforme SEKOIA.IO.

Un seul mot d’ordre pour l’entreprise : offrir une alternative européenne aux produits de SIEM américains (Security Information and Event Management - Gestion des Informations et des Événements de Sécurité) disponibles sur le marché en proposant une solution souveraine d’anticipation et de détection des menaces.

Après s’être autofinancée pendant plus de 10 ans, SEKOIA a fait le choix de lever des fonds afin de développer sa force commerciale et de renforcer ses équipes de R&D. Pour ce faire, elle s’est tournée vers 2 investisseurs avec des expertises en deeptech et en cybersécurité, ayant foi en l’approche défendue par l’entreprise : une solution innovante et souveraine - alternative européenne aux solutions présentes sur le marché.

Avec 80 collaborateurs et un panel de clients regroupant des entreprises de toute taille, l’entreprise projette de recruter 20 à 30 profils supplémentaires sur des postes d’ingénieurs de data scientists et de commerciaux, dans les 6 prochains mois, menant ainsi les effectifs à plus d’une centaine de personnes.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants