Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Réseaux et Mobilité : Aruba HPE dévoile ses prédictions pour l’année 2017

janvier 2017 par Morten Illum, Vice-président EMEA Aruba HPE

Le cabinet IDC l’a annoncé dans son dernier baromètre trimestriel : côté entreprises, le marché du réseau sans fil ne cesse de prendre de l’ampleur et affiche au dernier trimestre 2016 une hausse de 8.4%. En tant que deuxième entreprise mondiale fournisseur de solutions réseaux, avec 14.3% de parts de marché et 5% de progression par rapport à 2015, Aruba délivre aujourd’hui ses prédictions en la matière pour l’année 2017.

La gestion de l’infrastructure informatique a une incidence directe sur les résultats de l’entreprise, et les attentes concernant les outils réseau changent pratiquement chaque jour, au fur et à mesure de l’évolution des technologies.

En début d’année, une étude commandée par Aruba auprès de l’Economist Intelligence Unit (EIU) a montré que les entreprises qualifiées par leurs employés de « pionnières » en matière de technologie mobile ont enregistré une hausse de la productivité (16 %), de la créativité (18 %), de la satisfaction (23 %) et du dévouement (21 %), mettant ainsi en évidence le lien entre technologie mobile et amélioration des performances de l’entreprise.

Cela étant, quelles technologies les DSI doivent-ils privilégier pour que les salariés soient satisfaits et s’investissent pleinement ?

Alors que nous abordons l’année 2017, voici les sujets qui seront vraisemblablement au cœur des préoccupations.

1- Ne pas simplement sécuriser l’IoT, mais aussi l’automatiser.

Chez les professionnels de l’informatique, la tendance sera à l’automatisation des processus de sécurité pour lutter contre les menaces liées à l’IoT.

Les analystes estiment que, pendant la seule année 2016, près de 5,5 millions de nouveaux « objets » ont été connectés à des réseaux chaque jour. Selon les prévisions de Gartner, le nombre d’appareils connectés atteindra 21 milliards en 2020. Pour les professionnels de l’informatique, l’heure est venue de réfléchir à la manière de faire face au déferlement d’appareils connectés aux réseaux sans saturer la bande passante ni supporter des coûts exorbitants.

Au-delà de la question de la sécurité, qui reste la préoccupation majeure, les services informatiques doivent automatiser le processus de sécurité pour prendre en charge rapidement ces nouveaux appareils et faire évoluer leurs réseaux. L’automatisation des processus d’intégration et de sécurité, notamment la création d’empreintes numériques pour les appareils qui visent à élaborer des stratégies, sera la prochaine grande étape de l’IoT.

2- « Prévoir » les comportements sur les réseaux

Les professionnels de l’informatique exigeront de plus en plus une granularité accrue des informations relatives aux appareils connectés au réseau afin d’identifier les appareils ou services reliés aux ports qui sont ciblés.

De nombreuses histoires d’attaques dirigées contre des appareils connectés ont ponctué l’année 2016, comme celle de botnet sur 25 000 caméras de vidéosurveillance et enregistreurs vidéo numériques du monde entier. Il est donc essentiel de travailler avec des outils capables de prévoir à quel moment une attaque est susceptible de se produire. Dès 2017 et par la suite, les entreprises prendront conscience de la nécessité d’abandonner une gestion standard des réseaux pour un modèle plus prédictif. Les équipes informatiques réalisant qu’il est impossible de gérer ce que l’on ne voit pas, la visibilité deviendra la question incontournable en matière de gestion de réseau.

3- Utiliser des services d’analyse et de localisation indoor

Dans l’année à venir, nous assisterons à un recours croissant à l’analyse par les entreprises désireuses d’exploiter au mieux les informations recueillies par le biais des services de localisation.

Les services de localisation permettent aux entreprises de suivre leurs actifs et d’enregistrer les tendances générales dans leur environnement. Ils ne se limitent plus à l’analyse des déplacements à l’intérieur d’un bâtiment ou aux lieux dans lesquels les gens se rassemblent le plus. Ces informations pourraient aider à optimiser la conception des bâtiments ou à déterminer à quel endroit il est nécessaire d’améliorer le réseau sans fil.

Nombre d’entreprises s’efforcent d’aller au-delà des simples applications de localisation et d’exploiter les données recueillies afin de fidéliser leur clientèle, de déterminer là où il est le plus intéressant d’investir du temps et des moyens, et donc d’augmenter leur chiffre d’affaires. En 2017, nous assisterons à un recours croissant à l’analyse par les entreprises désireuses d’exploiter au mieux les informations recueillies par le biais des services de localisation.

4- Intégrer des applications tierces afin de mettre en place des réseaux « mobile-first » et prêts pour l’IoT

2017 sera l’année de la collaboration. Le passage à l’intégration d’applications tierces dans les réseaux constituera une tendance majeure, avec, à la clé, l’émergence de plates-formes réseau logicielles plus ouvertes.

Suivre le rythme rapide de l’innovation est l’un des défis permanents auxquels sont confrontés les services informatiques. Avec l’émergence des nouvelles technologies mobiles, le souhait des utilisateurs de bénéficier d’une flexibilité accrue sur leur lieu de travail et l’augmentation imminente du nombre d’appareils connectés, les entreprises vont devoir agir vite pour adapter leurs réseaux.

En 2017 nous assisterons donc à une intégration croissante d’applications tierces dans les réseaux, avec une plate-forme réseau logicielle plus ouverte, offrant aux développeurs la possibilité de collaborer mieux et plus vite.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants