Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Rentrée des classes : tout est une question de données

septembre 2020 par Stéphane Estevez, EMEA Product Marketing Director chez Splunk

Cette année la rentrée des classes a un goût particulier. Pour limiter la propagation de la Covid-19, les établissements scolaires vont redoubler d’effort pour moderniser leurs locaux et s’assurer qu’ils ne présentent aucun risque de contamination. En laissant la place à la collaboration et à l’apprentissage numérique, la priorité pour cette rentrée est d’offrir aux étudiants un environnement sain, favorisant le développement et le partage.

Pour y arriver, une chose est certaine : tout est une question de données. En effet, à la sortie du confinement, pour préparer leur réouverture, les organismes du secteur public se sont appuyés sur un nombre important de données fiables afin de gérer un processus complexe qui ne laisse que très peu de place à l’erreur.

Sur son lieu de travail ou son campus universitaire il est indispensable de pouvoir « faire sa rentrée » en toute sécurité afin de sauver des vies et préserver l’économie. Cependant nous ne pouvons pas traiter chaque entreprise, chaque école, chaque lieu public de la même façon. Tout environnement a ses particularités nécessitant un processus de sécurité sur mesure.

La sécurité des personnes et des employés au cœur des préoccupations

Ce serait beaucoup plus simple si, dans un futur proche, chacun pouvait travailler ou étudier de chez soi. Nous avons eu deux mois de confinement pour nous y habituer, et beaucoup d’entreprises ont d’ailleurs choisi de prolonger le télétravail. En effet, même si nous sommes passés à côté des pots de départ, mariages, naissances et autres célébrations, notre sécurité était assurée.

Cependant, beaucoup de métiers du secteur public – du médical au cœur de la pandémie, aux services gouvernementaux, en passant par la gestion des infrastructures essentielles ou au maintien de la paix et à la planification de la défense – n’ont pas pu se passer de leurs employés.

La sécurité de ces travailleurs, souvent proches du grand public, dépend d’un retour au travail sain et sans danger du reste de la population. Les employés et étudiants doivent posséder la confiance nécessaire pour faire face aux nouvelles conditions de travail, fondées sur des pratiques de gestion suffisamment souples pour réagir et s’adapter au fur et à mesure de la progression de la pandémie.

Ainsi, qu’on soit étudiant, employé de bureau, cuisinier ou médecin urgentiste, le retour à la vie active dépend d’un facteur commun : la capacité à recueillir rapidement des données pour prendre des décisions rapides et fiables.

La résilience est l’objectif no 1

En tant que responsable, dans le secteur public ou privé, garantir la sécurité des équipes est essentielle afin d’accomplir les missions qui sont confiées.

Au début de l’année, la plupart des fonctionnaires pouvaient retourner au travail sans se soucier de leur santé ou de leur sécurité. Les responsables avaient accès à un ensemble d’outils et de normes courantes pour faire face à tout danger prévisible.

Cette réalité n’est à présent plus la même car à mesure que la pandémie progresse, nous allons avoir besoin d’un nouvel ensemble de données et d’outils pour que notre lieu de travail retrouve un climat de confort et de confiance.

Un responsable qui peut assurer la sécurité de ses effectifs est d’autant plus important en temps de crise, car si les employés ne se sentent pas en sécurité, en bonne santé et convaincus de pouvoir le rester, cela amoindrira grandement leur capacité à remplir leur mission.

Tous ces besoins et attentes essentielles se retrouvent dans des données : sur les comportements et les mouvements physiques des équipes, la progression du virus à des endroits divers, et son impact sur la santé du personnel et les missions.

La vie privée est toujours importante

Une rentrée réussie grâce aux données ne peut être satisfaisante qu’en respectant la vie privée de tous – employés, étudiants, salariés, gestionnaires. Le succès de tous ces acteurs essentiels dépend majoritairement d’une plateforme détenant, sous haute protection, les renseignements personnels des individus. Cette plateforme devra fournir également les données agrégées en temps réel dont nous avons besoin pour répondre à l’évolution des circonstances et assurer la sécurité des personnes.

La pandémie a brutalement et considérablement changé nos habitudes de travail et nous a poussés à adapter notre manière de gérer une équipe. Ce type de changement est difficile à appréhender. Cependant, avec les bons outils de collecte et d’analyse de données, il est possible de gagner ou conserver le respect et la confiance de ses employés, de ses étudiants et professeurs. En démarrant la rentrée dans de bonnes conditions, il est possible de préparer l’entreprise ou l’institution à un avenir où le partage et la collaboration seront la base d’un succès durable.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants